Recherche pour "Nouveau-Brunswick"

Afficher 1-6 de 6 résultats
Article

St. Stephen

St. Stephen, ville du Nouveau-Brunswick constituée en 1973; population 4415 (recensement de 2016), 4817 (recensement de 2011). St. Stephen est située en bordure de la rivière Sainte-Croix, dans le sud-ouest du Nouveau-Brunswick. D’abord incorporée en tant que municipalité en 1871, St. Stephen fusionne avec la localité voisine de Milltown (constituée en 1878) en 1973 pour devenir la ville de St. Stephen-Milltown. Depuis 1975, elle porte le nom de St. Stephen.

Article

Oromocto

Oromocto (Nouveau-Brunswick), constituée en ville en 1956; population de 9223 habitants (recensement de 2016), de 8932 (recensement de 2011). Oromocto est située au confluent de la rivière Oromocto et du fleuve Saint-Jean, à 22 km au sud-est de Fredericton. Les Wolastoqiyik (Malécites) appelaient l'Oromocto Wel-a-mook'-took, ce qui signifie « eau profonde », parce qu'elle était propice au canotage. La partie nord-est de la ville délimite la réserve de la Première Nation d'Oromocto, Oromocto n° 26.

Article

Moncton

Moncton, Nouveau‑Brunswick; constituée en ville en 1890; population de 71 889 personnes (recensement de 2016) et de 69 074 personnes (recensement de 2011); plus grande ville du Nouveau‑Brunswick. La ville de Moncton est située dans l’est du Nouveau‑Brunswick, dans un méandre de la rivière Petitcodiac. Avec une population de 144 810 personnes en 2016, la région du Grand Moncton comprend la ville en croissance constante de Dieppe et la ville de Riverview.

Article

Saint John

Saint John, Nouveau‑Brunswick; constituée en ville en 1785; population de 67 575 personnes (recensement de 2016) et de 70 063 personnes (recensement de 2011). La ville de Saint John, la deuxième plus grande ville du Nouveau‑Brunswick, est située à l’embouchure du fleuve Saint‑Jean, dans la baie de Fundy.

Article

​Le Nouveau-Brunswick et la Confédération

Le Nouveau-Brunswick est devenu l’un des membres fondateurs du Dominion du Canada le 1er juillet 1867. Il a ainsi rejoint la Nouvelle-Écosse, l’Ontario et le Québec dans la Confédération. Arthur Hamilton Gordon, lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick, a participé à l’organisation de la Conférence de Charlottetown (du 1er au 9 septembre 1864), où il a été question pour la première fois d’une union fédérale des colonies de l’Amérique du Nord britannique. En 1865, cependant, la majorité de l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick s’y oppose. Cette année-là, Albert Smith a battu le premier ministre pro-Confédération Samuel Tilley lors d’une élection éclair. Les raids des fenians en 1866, toutefois, ont alimenté le sentiment d’insécurité du Nouveau-Brunswick et renforcé le soutien à la Confédération. Après que le parti de Tilley ait remporté une autre élection en 1866, la législature a voté à 38 contre 1 en faveur de la Confédération.