Recherche pour "Peuples autochtones au Canada"

Afficher 121-140 de 218 résultats
Article

Donald Marshall fils

Donald Marshall fils, chef de file mi’kmaq, activiste autochtone, faussement reconnu coupable de meurtre (né le 13 septembre 1953 à Sydney, en Nouvelle-Écosse; décédé le 6 août 2009 à Sydney, en Nouvelle-Écosse). L’emprisonnement de Donald Marshall fils (1971-1982) a été l’une des causes les plus controversées de l’histoire du système de justice pénale du Canada. Il a été la première victime publicisée de condamnation pour meurtre injustifiée à voir sa condamnation annulée, ce qui a préparé le terrain pour d’autres, comme David Milgaard et Guy Paul Morin. Dans les années 1990, il a aussi été un acteur important dans la cause sur les droits de chasse et pêche des Premières Nations, portée devant la Cour suprême du Canada.

Article

Voyageur

Les voyageurs étaient des entrepreneurs indépendants, des employés ou des associés secondaires de compagnies qui faisaient la traite des fourrures. Ils étaient munis d’un permis les autorisant à transporter des marchandises aux postes de traite et n’avaient généralement pas le droit de s’adonner eux-mêmes à la traite. Cette activité commerciale a évolué au cours des années, comme les groupes d’hommes qui l’ont pratiquée. Au 17e siècle, les voyageurs étaient souvent des coureurs des bois ‒ des commerçants sans permis chargés de livrer aux peuples autochtones les articles de troc de leurs fournisseurs. La mise en place du régime des permis de traite en 1681 a créé une distinction entre les voyageurs et les coureurs des bois, désormais considérés en quelque sorte comme des hors-la-loi. Aujourd’hui, les deux appellations évoquent l’image romantique d’hommes voyageant en canot à travers le continent pour trouver des fourrures. Leur vie était faite d’aventure périlleuse, de travail éreintant et de joyeuse camaraderie.

Article

Olivia Poole

Susan Olivia Davis Poole, inventrice (née le 18 avril 1889 à Devils Lake, dans le Dakota du Nord; décédée le 10 octobre 1975 à Ganges, en Colombie-Britannique). Olivia Poole a été élevée dans la réserve ojibwée de White Earth au Minnesota. Là, elle s’est inspirée de la pratique traditionnelle qui consiste à utiliser une planche porte-bébé pour apaiser les bébés. En 1957, elle a breveté son invention, le sautoir pour bébés sous le nom de « Jolly Jumper ». Ce faisant, elle est devenue l’une des premières femmes autochtones au Canada à breveter une invention et à en tirer profit.

Article

Izaak Walton Killam

Izaak Walton Killam, homme d’affaires et philanthrope (né le 23 juillet 1885 à Yarmouth, en Nouvelle-Écosse; décédé le 5 août 1955 près de Grande-Cascapédia, au Québec). Izaak Killam a amassé une grande fortune en investissant dans les services publics d’électricité, la pâte à papier et d’autres industries. Son épouse, Dorothy Johnston Killam, a fait fructifier la richesse dont elle a hérité après son décès. Le couple a fait don de plusieurs millions de dollars à des institutions canadiennes. Notamment, environ la moitié du financement qui a permis de mettre sur pied le Conseil des Arts du Canada provenait des impôts de succession à la mort d’Izaak Killam. Les Killam ont également doté les prix Killam et les bourses de recherche Killam pour les chercheurs en sciences humaines, en sciences sociales, en sciences naturelles, en sciences de la santé et en ingénierie.

Article

Salish de la côte

Historiquement, le peuple salish de la côte a occupé les territoires le long du littoral nord-ouest du Pacifique au Canada et aux États-Unis. Bien que chaque nation soit différente, les peuples salish de la côte cultivent généralement des liens de parenté étroits et établissent des partenariats politiques, environnementaux ainsi que des traités.

Article

Caroline Ouellette

Caroline Ouellette, O.C., joueuse de hockey et de softball (née le 25mai 1979, à Montréal, au Québec). Caroline Ouellette est l’une des cinq athlètes à avoir remporté une médaille d’or lors de quatre Jeux olympiques d’hiver consécutifs (2002, 2006, 2010, 2014). Elle a également décroché six médailles d’or et six médailles d’argent, avec Équipe Canada, lors des Championnats du monde féminins de l’IIHF et quatre Coupes Clarkson, en tant que championne de la Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF). Au début de sa carrière, elle était une formidable attaquante de puissance avant de devenir, ultérieurement, une brillante meneuse de jeu. Lorsqu’elle a pris sa retraite du hockey féminin en2018, elle occupait la deuxième place du classement des meilleures joueuses de hockey canadiennes de tous les temps au chapitre des aides (155), et la troisième à celui des points (242). Elle a été faite Officière de l’Ordre du Canada, en 2019.

Article

Inuits

Les Inuits (« le peuple » en inuktitut) sont un peuple autochtone dont la majorité habite dans les régions nordiques du Canada. On utilise le mot « Inuk » lorsqu’on parle d’une seule personne du peuple inuit. La patrie inuite est appelée Inuit Nunangat et fait référence à la terre, à l’eau et à la glace des régions de l’Arctique.

Article

Réconciliation au Canada

Au Canada, le processus de réconciliation est lié à la relation que le gouvernement fédéral a avec les peuples autochtones. Le terme en est venu à décrire les tentatives faites par des individus et des institutions pour sensibiliser la population à la colonisation et ses impacts continus sur les peuples autochtones. La réconciliation fait également référence aux efforts déployés pour reconnaître les préjudices causés par diverses politiques et divers programmes de colonisation, comme les pensionnats indiens. Pour certains, le mot représente l’opportunité de réfléchir au passé, de guérir et corriger les choses. Pour d’autres cependant, les gestes actuels de réconciliation semblent être simplement performatifs et ils manquent d’action significative pour adresser le mal fait par la colonisation.

Article

Ethel Blondin-Andrew

Ethel Blondin‑Andrew, fonctionnaire, politicienne (née le 25 mars 1951, à Fort Norman [Tulita], dans les Territoires du Nord‑Ouest). Ethel Blondin‑Andrew a été la première femme autochtone élue au Parlement quand elle a remporté le siège de l’Arctique occidental, pour les libéraux, aux élections fédérales de 1988.

Article

Bispiritualité

La bispiritualité (two-spirit en anglais) est la traduction du terme anishinaabemowin niizh manidoowag, qui réfère aux personnes s’identifiant comme ayant un esprit masculin et un esprit féminin. L’activiste Albert McLeod développe le terme anglais en 1990 pour désigner la communauté lesbienne, gaie, bisexuelle, transgenre et allosexuelle (LGBTQ) autochtone. Le terme « bispirituel » est utilisé par certaines personnes autochtones pour décrire leur identité sexuelle, spirituelle et de genre. (Voir aussi Droits des lesbiennes, des gais, des bisexuels et des transgenres au Canada.)

Article

Peter Tomkins

Peter Tomkins Jr., leader métis, organisateur politique et forgeron (né le 1er janvier 1899 dans la réserve Pitikwahanapiwiyin [Poundmaker], en Saskatchewan; décédé en juin 1970 à High Prairie, en Alberta).

Il collabore avec Jim Brady et Malcolm Norris pour fonder en 1932 la Métis Association of Alberta (aujourd’hui, la Métis Nation of Alberta) et, en 1939, la Indian Association of Alberta. De par son travail en soins de santé et auprès des établissements métis, Peter Tomkins encourage l’amélioration des conditions de vie pour les Métis d’Alberta et de Saskatchewan. Ses talents de diplomate, de lobbyiste et de négociateur lui permettent de faire adopter en 1938 la première loi se rapportant spécifiquement aux Métis au Canada.

Article

Barney Hartman

Bernard Conrad Hartman, C.M., tireur au skeet (pigeons d’argile), pilote (né le 2 novembre 1916 à Swan River, au Manitoba; décédé le 30 octobre 2016 à Ottawa, en Ontario). Barney Hartman était considéré comme le meilleur tireur au skeet au monde. Chez les amateurs, il a remporté une médaille d’argent et quatre médailles de bronze lors de compétitions internationales et a été champion du Canada au calibre 12 pendant sept années consécutives. Au cours de sa carrière, il s’est approprié près de 30 records du monde dans différentes catégories, aussi bien chez les amateurs que chez les professionnels. En tant que professionnel, il a affiché, à 9 reprises sur une période de 12 ans, la meilleure moyenne mondiale annuelle. Il a, un jour, réussi à abattre, consécutivement, une série de 2 002 cibles d’argile sans en manquer une seule et a atteint un taux de réussite en carrière dépassant 99 %. Membre de l’Ordre du Canada, il a été intronisé dans de nombreux temples de la renommée, notamment le Panthéon des sports canadiens, le Temple de la renommée des sports des Forces armées canadiennes et le Manitoba Sports Hall of Fame.

Article

Huron Brant

Huron Eldon Brant, soldat mohawk, héros de guerre, mécanicien automobile (né le 30 décembre 1909 à Deseronto, en Ontario; mort le 14 octobre 1944 près de Bulgaria, en Italie). Huron Brant a reçu la Médaille militaire (MM) pour avoir attaqué un ennemi supérieur en forces durant la bataille de Grammichele en Sicile (voirDeuxième Guerre mondiale), mais il a été tué ensuite au cours d’une bataille en Italie continentale (voir Campagne d’Italie).

Article

Stephen Harper

Stephen Joseph Harper, C.C., C.P., premier ministre du Canada de 2006 à 2015, politicien, auteur et économiste (né le 30 avril 1959 à Toronto, en Ontario). Stephen Harper est le premier ministre conservateur qui est resté le plus longtemps au pouvoir depuis sir John A. Macdonald. Il a aidé à fonder le Parti réformiste et a été à la tête de la National Citizens Coalition et de l’Alliance canadienne. Il a ensuite transformé le paysage politique du Canada en ralliant la droite, auparavant divisée, au Parti conservateur du Canada. À titre de chef de ce parti, il a gagné trois élections consécutives avant d’être finalement défait en 2015 et, conséquemment, de démissionner. L’adhérence obstinée du politicien à une branche du conservatisme idéologiquement pure pousse le Globe and Mail à parler du règne d’Harper comme du « tout premier gouvernement réellement conservateur au Canada ». Il a été fait Compagnon de l’Ordre du Canada en décembre 2019.

Article

Graeme Gibson

Graeme Gibson, écrivain, activiste culturel et professeur (London, Ont., 9 août 1934). Diplômé l'U. de Western Ontario, il contribue à la mise sur pied de plusieurs organisations nationales. Il participe à la création de la WRITERS' UNION OF CANADA qu'il préside en 1974 et 1975.

Article

Derek Holman

Derek Holman, C.M., compositeur, organiste, directeur de chœur, professeur (né le 16 mai 1931 à Illogan, en Angleterre; mort le 20 mai 2019 à Ottawa, en Ontario). Derek Holman a travaillé à la cathédrale Saint-Paul, à l’église Croydon Parish et à la Royal School of Church Music, au Royaume-Uni, avant de s’installer au Canada en 1965. Il a été organiste et chef de chœur de la Grace Church on-the-Hill de Toronto, chef de chœur de la Bishop Strachan School et professeur à l’Université de Toronto. Il est connu surtout pour ses collaborations avec Robertson Davies, notamment l’opéra pour enfants Doctor Canon’s Cure (1982). Derek Holman était musicien agréé du Centre de musique canadienne et membre de la Ligue canadienne des compositeurs. Il a été reçu fellow de la Royal Society of Church Music en 1972 et membre de l’Ordre du Canada en 2002.

Article

Frank Narcisse Jérome

Frank Narcisse Jérome, héros de guerre mi’kmaq (né en 1886 à Maria, Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, QC ; décédé en 1934 à Gesgapegiag). Frank Narcisse Jérome est un ancien combattant de la Première Guerre mondiale de la Première nation Gesgapegiag, en Gaspésie, qui a été reconnu à plusieurs reprises durant la Première Guerre mondiale pour sa bravoure. Il a été l’un des 39 soldats canadiens à remporter la Médaille militaire à trois reprises au cours de la Première Guerre mondiale, et est maintenant reconnu comme l’un des anciens combattants autochtones les plus décorés de la guerre (voir Les peuples autochtones et les guerres mondiales et Les peuples autochtones et la Première Guerre mondiale). Le nom de Jérome figure sur le monument de guerre de Gesgapegiag, au Québec.