Recherche pour "Nouveau-Brunswick"

Afficher 1-6 de 6 résultats
Article

Histoire de l'Acadie

L’histoire de l’Acadie en tant que colonie francophone remonte au début du 17e siècle. Les colons français qui ont colonisé la terre et coexisté aux côtés des peuples autochtones sont devenus connus sous le nom d’Acadiens. L’Acadie a également été la cible de nombreuses guerres entre les Français et les Anglais. La colonie est finalement tombée sous la gouverne britannique. De nombreux Acadiens ont par la suite été expulsés de l’Acadie. Au fil du temps, que ce soit en tant que colonie britannique et ensuite en tant que partie du Canada, les Acadiens sont de plus en plus devenus une minorité linguistique. Néanmoins, ils se sont efforcés de protéger leur langue et leur identité à travers le temps. 

Article

Claudette Bradshaw

Claudette Bradshaw, militante communautaire, femme politique (née le 8 avril 1949 à Moncton, Nouveau-Brunswick). Au début de sa carrière, Claudette Bradshaw s’est consacrée au travail social à but non lucratif. Elle a fondé Moncton Headstart, un des premiers centres d’intervention familiale, et a défendu les jeunes à risque. Elle a été députée de Moncton–Riverview–Dieppe de 1997 à 2006 et a occupé plusieurs fonctions ministérielles dans les gouvernements libéraux de Jean Chrétien et Paul Martin, incluant celles de ministre du Travail et ministre d’État (Développement des ressources humaines). Depuis, elle est devenue une importante défenseuse de la santé mentale, de l’alphabétisation et du logement abordable.

Éditorial

Éditorial : L’arrivée des loyalistes noirs en Nouvelle-Écosse

« La liberté et une ferme. » La promesse est attrayante pour des milliers d’Afro-Américains qui se sont battus dans des régiments britanniques lors de la Révolution américaine (1775-1783) et qui cherchent à fuir l’esclavage. Suivant la guerre, ils se joignent à des dizaines de milliers de loyalistes, des réfugiés américains s’étant battus aux côtés des Britanniques.

Entre 80 000 et 100 000 loyalistes en viennent à fuir les États-Unis. Près de la moitié d’entre eux se rendent en Amérique du Nord britannique. Les vagues principales arrivent en 1783 et 1784. Le territoire qui comprend aujourd’hui les provinces maritimes devient le domicile de plus de 30 000 loyalistes. Les colons décident alors de s’installer principalement sur les côtes de la Nouvelle-Écosse, au Cap-Breton et à l’Île-du-Prince-Édouard (alors nommée l’Île-Saint-Jean).

Article

Willie O'Ree

Willie O’Ree, C.M., O.N.-B., joueur de hockey (né le 15 octobre 1935 à Fredericton, au Nouveau-Brunswick). Le 18 janvier 1958, Willie O’Ree est devenu le hockeyeur noir à jouer dans la Ligue nationale de hockey (LNH). Au total, il a joué au hockey de façon professionnelle pendant plus de 20 ans, dont 45 parties dans la LNH avec les Bruins de Boston. Depuis 1998, Willie O’Ree est directeur du développement jeunesse et ambassadeur du programme de diversité de la LNH. Il a aussi dirigé le programme « Hockey is for Everyone ». Il a reçu le trophée Lester Patrick en 2003 pour sa contribution exceptionnelle au hockey aux États-Unis. En 2018, la LNH établit le prix du héros communautaire Willie O’Ree en son honneur. Willie O’Ree est membre de l’Ordre du Canada et de l’Ordre du Nouveau-Brunswick. Il a été intronisé au Temple de la renommée du sport du Nouveau-Brunswick et au Temple de la renommée du hockey. Le 27 mai 2020, le Panthéon des sports canadiens l’a nommé au titre de bâtisseur ; on prévoit l’introniser officiellement en 2021. Les Bruins de Boston, quant à eux, retireront le maillot numéro 22 lors d’une cérémonie en 2022.

Article

Loyalistes au Canada

On appelle « loyalistes » les colons américains, d’origines ethniques diverses, qui ont soutenu la cause britannique lors de la guerre de la révolution américaine (1775-1783). Des dizaines de milliers de loyalistes immigrent en Amérique du Nord britannique pendant et après la guerre de la révolution. Cette migration donnant lieu à une importance croissance démographique et à la création du Haut-Canada, et a constitué une lourde influence, à la fois politique et culturelle, au sein de ce qui devient plus tard le Canada.