Recherche pour "Pierre Elliott Trudeau"

Afficher 1-2 de 2 résultats
Article

Pierre Elliott Trudeau

Pierre Elliott Trudeau, C.P., C.C., S.R.C., premier ministre du Canada de 1968 à 1979 et de 1980 à 1984, homme politique, écrivain et avocat de droit constitutionnel (né le 18 octobre 1919 à Montréal, au Québec ; décédé le 28 septembre 2000 à Montréal). Personnage charismatique et controversé, Pierre Trudeau est décidément le politicien canadien le plus connu, tant au Canada qu’à l’étranger. Il a introduit des réformes juridiques dans sa quête pour faire du Canada une « société plus juste », et a rendu le Canada officiellement bilingue grâce à la Loi sur les langues officielles de 1969. Il a négocié l’indépendance constitutionnelle du Canada vis-à-vis de l’Angleterre et a établi la nouvelle Constitution canadienne, avec une Charte canadienne des droits et libertés solidement enracinée. En 1969, Trudeau fait adopter la Loi sur les langues officielles, qui a rendu le Canada officiellement bilingue. Il a joué un rôle important dans la défaite du mouvement séparatiste des années 1970 et 1980 au Québec, mais sa décision d’invoquer la Loi sur les mesures de guerre en réponse à la crise d’octobre 1970 a suscité de vives critiques. Sa position résolument fédéraliste et ses politiques linguistiques et économiques ont également aliéné plus d’un Canadien, surtout dans les provinces de l’ouest. Son fils aîné, Justin Trudeau, est devenu le chef du Parti libéral en 2013, et premier ministre du Canada en 2015.

Article

Rapatriement de la Constitution

En 1982, le Canada s’émancipe complètement de son passé colonial et rapatrie sa Constitution. En effet, il transfère la loi suprême qui régit le pays, l’Acte de l’Amérique du Nord britannique (renommé Loi constitutionnelle de 1867), de la compétence du Parlement britannique aux gouvernements fédéral et provinciaux du Canada. La Constitution est alors ajustée pour y inclure un nouveau mode de révision et une Charte des droits et libertés. Ces derniers changements sont apportés après 18 mois de débats politiques et juridiques féroces qui ont monopolisé la une des journaux et le programme de tous les gouvernements au pays.