Bill Reid

William Ronald Reid, sculpteur (né le 12 janvier 1920, à Victoria, en Colombie-Britannique; décédé le 13 mars 1998 à Vancouver, en Colombie-Britannique). Bill Reid, artiste haïda de renommée internationale, est souvent cité comme celui qui a renouvelé les arts autochtones de la côte du Nord-Ouest sur la scène de l’art contemporain. (Voir aussi Art autochtone contemporain.)



Bill Reid
On attribue à l'artiste haїda Bill Reid la renaissance de l'art autochtone de la côte du nord-ouest.

Premières années et éducation

Né d’une mère haïda et d’un père américano-écossais, Bill Reid ne prend conscience de son héritage autochtone qu’à l’adolescence. Plus tard, alors qu’il est diffuseur à la CBC, il étudie la joaillerie et la gravure au Ryerson Institute, à Toronto (1948), et entreprend, en 1951, des recherches sur l’art des Haïdas. Poussant plus loin ces recherches, il étudie à la Central School of Art and Design, à Londres, en Angleterre (1968).

Œuvres

De retour à Vancouver, Bill Reid s’implique dans la création d’une sculpture monumentale, intitulée Haida Village, pour l’Université de la Colombie-Britannique. Reid finit par devenir une autorité reconnue sur la vie et l’art des Haïdas. Très doué dans de nombreuses techniques, Reid sculpte l’argent, l’or, le bois ainsi que l’argilite, et coule le bronze. Il publie plusieurs éditions de sérigraphies, et illustre et collabore à de nombreux livres, dont The Raven Steals the Light (1984).

Parmi ses œuvres majeures figurent Raven and the First Humans (1980), une sculpture en cèdre de 4,5 tonnes conservée au musée d’anthropologie de l’Université de la Colombie-Britannique; The Chief of the Undersea World, (1984), un bronze représentant un épaulard réalisé pour l’Aquarium de Vancouver; un canot commandé pour Expo 86 (1986); et Spirit of Haida Gwaii, (1991), une commande pour l’ambassade canadienne à Washington, D.C.

Le filou Corbeau
Ce monument de la rotonde Bill Reid du Musée d’anthropologie de l’Université de la Colombie-Britannique illustre le passé ancestral du peuple haïda. Selon la légende, le Corbeau, sage et puissant filou qui adore jouer des tours, trouve les premiers humains dans un coquillage sur la plage.
Le saviez-vous?

Pour commémorer ce qui aurait été son centième anniversaire, la Bill Reid Gallery of Northwest Coast Art de Vancouver, en Colombie-Britannique, a montré une exposition sur ses œuvres et sa vie, intitulée To Speak With a Golden Voice (du 16 juillet 2020 au 11 avril 2021).


Patrimoine

Bill Reid était un artiste renommé et respecté qui a contribué à attirer l’attention sur l’art haïda et, plus largement, sur l’art autochtone de la côte du Nord-Ouest. Il a aussi été un grand défenseur des droits des Autochtones au Canada. Il a joué un rôle particulièrement actif dans la bataille visant à préserver l’histoire nationale et culturelle de South Moresby, dans Haida Gwaii.

Spirit of Haida Gwaii: The Jade Canoe à l'aéroport international de Vancouver.

Prix et honneurs

En plus de ses nombreux accomplissements, Bill Reid a reçu un doctorat honorifique de l’Université de la Colombie-Britannique en 1976. En 1977, il reçoit le prix Molson, puis en 1994, le prix hommage remis dans le cadre des Prix nationaux d’excellence décernés aux autochtones (maintenant les prix Indspire).


Collection Premières Nations

Collection des peuples autochtones

Guide pédagogique perspectives autochtones