William Littler

William (Richard Arthur) Littler. Critique, professeur (Vancouver, 12 juillet 1940). B.A. (Colombie-Britannique) 1963. Il commença à étudier le piano à l'âge de 11 ans avec Dorothea Limpus, une élève de J.D.A. Tripp, puis les matières théoriques avec Limpus, A.B.

William Littler

William (Richard Arthur) Littler. Critique, professeur (Vancouver, 12 juillet 1940). B.A. (Colombie-Britannique) 1963. Il commença à étudier le piano à l'âge de 11 ans avec Dorothea Limpus, une élève de J.D.A. Tripp, puis les matières théoriques avec Limpus, A.B. Hendrickson et Desmond Burdon-Murphy. Inscrit à la faculté des arts de l'Université de la Colombie-Britannique, il suivit cependant les cours de littérature musicale de Harry Adaskin et ceux de Leonard Wilson consacrés à la critique. Il signa ses premiers comptes rendus dans Ubyssey, le journal de l'université, et fut dès 1962 pigiste pour le Vancouver Sun qui, l'année suivante, l'engageait comme critique de musique et de danse. Il occupa ce poste jusqu'à sa nomination en 1966 comme critique musical au Toronto Daily Star (plus tard Toronto Star), où il demeurait toujours en 1991. En 1971, il ajouta la danse à ses comptes rendus réguliers, et à cette fin il suivit des cours d'été sur la danse - musique, technique, composition et critique - au Connecticut College en 1971 et 1972. La carrière de Littler à la radio et la télévision débuta à Vancouver en 1964 et se poursuivit à Toronto. Ses comptes rendus ont souvent été diffusés à de nombreuses émissions différentes à la radio de la SRC. À Vancouver en 1965, il signa les textes de « Summer Concert », une série télévisée de neuf semaines qu'il anima à la SRC. À Toronto, il fut aussi scripteur et animateur d'émissions hors série sur l'OCNA et le TS à la télévision de la SRC.

En 1974, Littler commença à donner des cours sur la musique et le théâtre et sur la critique chorégraphique à l'Université York, où il dirigea aussi un atelier de critique interdisciplinaire en 1978. Il a enseigné à l'Université McMaster, à l'Un de Waterloo, au RCMT et a été chargé de cours invité de plusieurs autres universités. Il a fait partie de nombreux jurys de composition et d'interprétation, au Canada ainsi qu'aux États-Unis. Littler fut vice-prés. de la Music Critics' Assn of America de 1969 à 1977 et il participa en 1973 au premier échange canado-américain organisé par l'association. Il occupa alors le poste de critique musical au Houston Post durant l'été. Il devint en 1974 le prés. fondateur de la Dance Critics' Assn of North America. Il dirigea en 1975 le premier Institut de critique musicale sur la musique canadienne, dont les rencontres eurent lieu à Toronto, Ottawa et Montréal. En 1986, il fut vice-prés. fondateur de l'International Music Critics' Assn (Paris) et faisait toujours partie de son conseil d'administration en 1990.

Les comptes rendus parfois ambigus de Littler ont retenu l'attention par leur style à la fois agréable et divertissant et leur argumentation équitable. Ils ont paru régulièrement dans le Toronto Star et, à l'occasion, dans l' Edmonton Journal, le New York Times, Opera News, Opera Canada, The Canadian, Today et dans plusieurs périodiques sur la danse. Il a collaboré à l' Encyclopedia Americana et rédigé les notices de pochettes de disques de la SRC, Deutsche Harmonia Mundi, Golden Crest, Moss Music Group et Sefel. Il fut le premier critique musical à recevoir le National Newspaper Award pour l'écriture critique, en 1980. Il reçut le Roy Thomson Hall Award en 1990.