White Pass & Yukon Route

Le chemin de fer White Pass & Yukon Route a été construit pour répondre à la demande de transport vers les champs aurifères du bassin du fleuve Yukon pendant la ruée vers l’or du Klondike. Achevé en 1900, il est un exploit d’ingénierie et l’une des voies ferrées les plus escarpées d’Amérique du Nord. Il s’étend sur plus de 177 km, de Skagway, en Alaska, à Whitehorse, au Yukon. Aujourd’hui, des excursions ferroviaires touristiques se déroulent sur une partie de la voie d’origine.



White Pass & Yukon Route

Vue du pont en porte-à-faux de la White Pass & Yukon Route, en direction nord. Photo de Jet Lowe.

( image en domaine public du Library of Congress/HAER AK-39-1)


Construction

Les travaux commencent en 1898, au plus fort de la ruée vers l’or du Klondike, pour assurer le transport de Skagway, sur la côte Pacifique de l’Alaska, jusqu’à Whitehorse, au Yukon. La construction de l’étroite voie ferrée est un exploit d’ ingénierie extrêmement complexe. Elle nécessite de nombreux dynamitages, ainsi que des tunnels et des ponts précaires. Au moins 35 des 35 000 hommes qui s’affairent à construire le chemin de fer sont tués dans le cadre de leur travail. La voie ferrée atteint le sommet de White Pass, à la frontière entre l’Alaska et la Colombie-Britannique, en février 1899. Le dernier crampon est enfoncé à Carcross, au Yukon, le 29 juillet 1900. (Alors qu’une équipe a posé des rails au nord de Skagway, une deuxième équipe travaille au sud de Whitehorse.)

Activités

La ruée vers l’or prend fin au moment où la construction se termine. La demande pour le service du chemin de fer chute, car de nombreux prospecteurs ont quitté la région. Au début du 20esiècle, la ligne connaît des difficultés, transportant des passagers et des marchandises. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, toutefois, elle joue un rôle clé dans le transport des fournitures pour la construction de la route de l’Alaska.

Carte de la White Pass & Yukon Route

Carte montrant l’itinéraire de la White Pass & Yukon Route Railway en Alaska, en Colombie-Britannique et au Yukon.

"File:YukonWhitePassRailmap.png" de Kelisi est autorisé par CC BY-SA 3.0.

Le boom minier d’après-guerre dans le Yukon permet de maintenir la White Pass & Yukon Route en activité. En 1954, le chemin de fer remplace ses locomotives à vapeur par une flotte diesel-électrique. Au cours de cette période, on développe également d’autres services de transport de marchandises liés à la ligne ferroviaire (par exemple, le camionnage et le transport maritime).

En 1982, la White Pass & Yukon Route est fermée en raison de l’effondrement des prix des métaux. La fermeture prive ainsi Whitehorse d’une partie de ses emplois et de son lien ferroviaire avec la mer. En 1988, cependant, le chemin de fer rouvre ses portes à titre de destination touristique. On y organise des excursions panoramiques sur une partie du trajet initial, de Skagway jusqu’au sommet de White Pass. Depuis, le chemin de fer a étendu ce service jusqu’à Bennett, en Colombie-Britannique, et Carcross, au Yukon.

Commémoration

L’American Society of Civil Engineers (ASCE) a nommé la White Pass & Yukon Route un monument historique du génie civil. Dans sa citation, l’ASCE appelle le chemin de fer «le premier grand projet de génie civil sur le continent au-dessus du 60edegré de latitude nord».