Vernon

Vernon, Colombie-Britannique, constituée en tant que ville en 1892, population de 40 116 habitants (recensement de 2016), de 38 150 (recensement de 2011). La ville de Vernon est située dans le nord de la Vallée de l’Okanagan, nichée entre les lacs Okanagan, Kalamalka et Swan.



Colonisation

Les premiers habitants de la région, les Salish du continent, suivent les sources saisonnières de nourriture animale et végétale (voir Peuples autochtones au Canada). La quête de nourriture est organisée selon un cycle annuel, ce qui amène des groupes de personnes à divers endroits en fonction de la disponibilité des ressources. Le premier nom salish donné à l’endroit maintenant connu sous le nom de Vernon était Nintle Moos Chin, qui veut dire « sauter par-dessus l’endroit où le ruisseau se rétrécit » et qui décrit une section de Swan Lake Creek qui passe maintenant sous la rue principale de Vernon.

En 1811, les marchands de fourrure commencent à voyager dans la région après que David Stuart l’ait explorée pour la Pacific Fur Company. Vers 1859, la présence de prêtres dans la vallée conduit à un deuxième nom pour la ville, Priest’s Valley (Vallée du prêtre). La première colonie dans ce qui allait devenir Vernon commence dans les années 1860, après la découverte d’or dans la chaîne des Monashees. L’établissement de plusieurs grands ranchs s’ensuit. Un lotissement urbain, appelé Centreville, est aménagé en 1885 et le nom est changé pour Vernon en 1887, en l’honneur de Forbes George Vernon, un pionnier colon devenu commissaire en chef de Lands and Works pour la Colombie-Britannique.

Vue aérienne de Vernon
Vue aérienne de Vernon, en Colombie-Britannique.

Développement

Le développement de la ville et de la région connaît une croissance rapide lorsque le chemin de fer Shuswan and Okanagan est construit en 1891, reliant Sicamous, sur la ligne principale du chemin de fer du Canadien Pacifique, à Vernon. Une extension du chemin de fer jusqu’à Okanagan Landing, situé à proximité, mène au lancement du premier bateau à aubes du CP, le SS Aberdeen, sur le lac Okanagan, en 1893. La culture de fruits commence au début des années 1890, mais l’agriculture progresse rapidement lorsqu’un fossé, le Grey Canal, est construit en 1906 pour alimenter en eau les fermes et les vergers entourant Vernon.

L’histoire militaire de Vernon commence en 1908 avec la formation des Okanagan Mounted Rifles. L’implantation d’un camp de formation militaire amène des milliers de recrues pendant la Première Guerre mondiale ainsi que la Deuxième Guerre mondiale. De nos jours, ce camp sert de centre d’entraînement d’été pour les cadets.

Économie, main d’œuvre et vie culturelle

Vernon est maintenant un centre de commercialisation et de distribution prospère pour le nord de la vallée de l’Okanagan. Le bois d’œuvre, l’agriculture, l’industrie légère et le tourisme constituent la base de l’économie. Le Okanagan College, fondé en 1968, offre une éducation supérieure à la population croissante. Les attractions de la ville comprennent un musée, un centre d’archives, une galerie d’art, un centre des arts du spectacle, un centre des sciences, un complexe sportif et un centre de la nature.


Liens externes