Vancouver en vedette : Un petit vagabond illumine la scène de l’Orpheum

Lorsqu’une troupe d’acteurs de music-hall britannique arrive à Vancouver en 1911, la star est un petit comédien acrobate qui va bientôt devenir l’un des personnages les plus connus du monde : Charlie Chaplin. Un autre acteur du groupe va lui aussi laisser sa marque dans l’histoire du divertissement. Arthur Stanley Jefferson deviendra en effet une star adulée après avoir changé son nom pour Stan Laurel et fait équipe à l’écran avec Oliver Hardy.

Le théâtre au coin des rues Pender et Howe change plusieurs fois de nom au fil des ans. Il s’appelle Théâtre de l’Alhambra durant une période, puis l’Orpheum (le premier). La troupe de Fred Karno, d’Angleterre, est l’une de plusieurs autres qui viendront fouler ses planches.

Un autre acteur remarquable sur la scène de l’Alhambra/Orpheum est Fred Astaire, connu pour danser sur les tables et dans les escaliers avec sa sœur Adelle. Les Marx Brothers prennent d’assaut la scène en 1918. Ils sont alors quatre, avec Zeppo de mèche avec Groucho, Chico et Harpo. Cette même année, Sarah Bernhardt fait sa troisième et dernière représentation à Vancouver. Elle a déjà perdu une jambe à cette époque et son aide, Buck Taylor, doit la porter pour la faire entrer sur scène et ressortir.

Le vieux théâtre de l’Orpheum sera finalement démoli pour être remplacé par la première Bourse de Vancouver. L’Orpheum actuel, sur la rue Granville, ouvre ses portes en 1927.