Vancouver en vedette : Un détaillant pionnier ouvre Woodward’s

Une expérience inédite en matière de logement se déroule au-dessus de l’ancien grand magasin Woodward’s, lieu historique du révolutionnaire « Food Floor » – le supermarché local –, du W rouge tournant et du fameux « jour à 1,49 $ ».
Une expérience inédite en matière de logement se déroule au-dessus de l’ancien grand magasin Woodward’s, lieu historique du révolutionnaire « Food Floor » – le supermarché local –, du W rouge tournant et du fameux « jour à 1,49 $ ».


Woodward’s Building

Une partie de l’immeuble Woodward’s est démolie en 2006 pour faire place à la construction du nouvel édifice.

Woodward's Department Store building, 190?

Archives de la Ville de Vancouver CVA 677-611.

Woodward's

Woodward’s aujourd’hui: un immeuble abritant des appartements en copropriété, une section du campus de l’Université Simon Fraser et des magasins.

Charles Woodward n’a pas réussi à ouvrir des magasins dans la campagne de l’Ontario. Mais en 1891, il parvient à créer une dynastie investie dans le commerce de détail, une famille qui réussira pendant un siècle dans ce secteur grâce à un marketing imaginatif et à la fidélité des clients.

Le premier petit magasin Woodward’s est ouvert au coin des rues Georgia et Main. À l’époque, Woodward est accablé de dettes, survit tant bien que mal durant la récession et, coup dur, perd sa femme et ses deux enfants victimes de la tuberculose durant l’été 1892. Mais il parvient à amasser suffisamment de fonds pour acheter à très bon prix un terrain au coin des rues Hastings et Abbott. La Ville se charge d’assécher le terrain qui s’avère marécageux à seulement 2,5 m sous la surface, et il construit sur le site son fameux grand magasin de quatre étages.

Le magasin est un énorme succès, en partie grâce à son fameux « Food Floor », le premier rayon d’alimentation en libre-service du continent. À une époque où les épiceries sont petites et surpeuplées, cet immense centre commercial fait sensation. En 1910, le magasin inaugure son premier solde à prix unique: le « 25 Cents Day » (la journée à 25 cents). Le prix augmente avec le temps, mais c’est le solde à 1,49 $ qui restera incrusté dans les mémoires, probablement grâce au refrain publicitaire qui passe régulièrement à la radio. À Noël, les familles de toute la région de Vancouver se rendent au centre-ville pour admirer les vitrines de Woodward’s remplies de poupées automates installées dans des décors d’hiver sophistiqués.

Charles Woodward décède en 1937. Son fils, William, parvient à faire croître les affaires aussi bien en période faste que durant les années difficiles, ouvrant des succursales partout dans l’Ouest. Le centre des affaires de Vancouver finit cependant par se déplacer, et le Downtown East Side entre alors dans une période difficile. La compétition imposée par les magasins Eaton et The Bay laisse aussi sa marque. En 1993, le magasin phare ferme ses portes. Pendant des années, il restera vide, symbole de la décrépitude urbaine, jusqu’à sa résurrection dans le cadre d’un plan d’aménagement urbain plus positif. Le gros W rouge luit à nouveau.


//