Vancouver en vedette : Pauline Johnson baptise le « Lost Lagoon »

Le Lost Lagoon, près de l’entrée du parc Stanley, était autrefois un bas fond intertidal relié au havre Coal (Coal Harbour), à l’est. Lorsque la marée montait, l’eau parvenait presque jusqu’à English Bay. Lorsqu’elle descendait, elle laissait derrière elle un marais boueux. C’est la construction de la route qui a créé la lagune et c’est la poète Pauline Johnson qui l’a baptisée ainsi.
Le Lost Lagoon, près de l’entrée du parc Stanley, était autrefois un bas fond intertidal relié au havre Coal (Coal Harbour), à l’est. Lorsque la marée montait, l’eau parvenait presque jusqu’à English Bay. Lorsqu’elle descendait, elle laissait derrière elle un marais boueux. C’est la construction de la route qui a créé la lagune et c’est la poète Pauline Johnson qui l’a baptisée ainsi.


Tekahionwake (Pauline Johnson)

C’est à Tekahionwake, mieux connue sous le nom de Pauline Johnson, que le Lost Lagoon doit son nom. Cette photographie date d’environ 1895. Bibliothèque et Archives Canada C-085125.

La fontaine de Lost Lagoon de nuit, entre 1936 et 1945

Collection du major Matthews, archives de la Ville de Vancouver LP 219.

Fontaine de Lost Lagoon

La fontaine de Lost Lagoon provient de l’Exposition universelle de Chicago.

La poète Pauline Johnson, qui s’inspire beaucoup de sa double culture haudenosaunee et britannique, accomplit à son époque des tournées dignes d’une véritable star de la musique pop, récitant ses poèmes sur les scènes du Canada et tout autour du monde. En 1909, elle s’installe à Vancouver et dans l’un de ses poèmes, elle donne un nom à la lagune littorale autour de laquelle elle a pris l’habitude de marcher.

It is dark on the Lost Lagoon
And we two dreaming the dusk away
Beneath the drift of a twilight grey
Beneath the drowse of a golden moon

Lorsque Pauline Johnson meurt du cancer en 1913, ses cendres sont enterrées au parc Stanley et en 1922, un monument commémoratif est érigé en sa mémoire près de Third Beach.

Le Lost Lagoon est créé durant la Première Guerre mondiale lorsque la construction de la route sépare le marais du havre Coal et de la baie Burrard. Empoissonnée avec des truites en 1929, la lagune est utilisée pendant plusieurs années pour la pêche et le nautisme. La fontaine, qui remonte à 1936, est installée pour célébrer le 50e anniversaire de la ville de Vancouver.


En savoir plus //

//