Université Khaki

L'Université Khaki (d'abord le Khaki College) est un établissement d'enseignement créé et dirigé par l'Armée canadienne en Grande-Bretagne en 1917-1919 et en 1945-1946. Le programme est greffé aux groupes d'étude de la YMCA canadienne et aux services d'aumônerie de l'Armée canadienne.

Université Khaki

L'Université Khaki (d'abord le Khaki College) est un établissement d'enseignement créé et dirigé par l'Armée canadienne en Grande-Bretagne en 1917-1919 et en 1945-1946. Le programme est greffé aux groupes d'étude de la YMCA canadienne et aux services d'aumônerie de l'Armée canadienne. Le Dr Henry Marshall TORY est le maître d'oeuvre de la planification et de l'organisation de cet établissement, qui trouve son origine dans un rapport spécial sur les militaires démobilisés, qu'il rédige à la demande du Conseil national des YMCA du Canada. Dans ce rapport, il recommande l'installation d'un établissement d'enseignement dans un camp central en Angleterre, le Khaki College of Canada, qui disposerait d'un département pour desservir tous les autres camps en Grande-Bretagne.

En quittant le rectorat de l'U. de l'Alberta, Tory accepte celui du Khaki College en 1917. Cette même année, 19 centres d'enseignement sont mis sur pied en Angleterre, dans les camps et les hôpitaux. Environ 50 000 hommes y suivent des cours dans divers domaines, tels que l'agriculture, les études commerciales, la mécanique, la formation des maîtres, les études de droit et de médecine. Ces cours sont présentés sous forme de conférences populaires et on encourage la formation de petits groupes d'étude et de lecture. On installe des bibliothèques et on utilise une série uniforme de manuels approuvés par toutes les provinces canadiennes.

En 1918, l'oeuvre éducative du Khaki College se transforme en services éducatifs des forces armées canadiennes outre-mer dirigés par l'état-major général de l'Armée canadienne. Le Khaki College s'est mérité une place importante parmi les établissements d'enseignement canadiens, et son concept original a ouvert la voie à des programmes d'enseignement similaires dans les forces armées d'autres pays. En plus du soutien moral, cette université a offert à de nombreux Canadiens démobilisés la possibilité de poursuivre leurs études.

Voir aussiENSEIGNEMENT AUX ADULTES.


Lecture supplémentaire

  • E.A. Corbett, "The Khaki University," in Henry Marshall Tory (1954).

Liens externes