Thrips

Les thrips sont étroitement apparentés aux HÉMIPTÈRES et sont adaptés à la vie dans des endroits confinés (p. ex dans les fleurs, sous l'écorce des arbres ou dans leurs feuilles tombées).

Thrips
Le Thrips commun se nourrit de bourgeons de plantes et, comme il transmet des maladies, il constitue une sérieuse menace pour les plantes cultivées (oeuvre de Jan Sovak, 1989).

Thrips

Les thrips font partie de l'ordre des Thysanoptères (du gr. « ailes frangées »). Ils sont parmi les plus petits INSECTES qui soient : leur corps étroit mesure généralement moins de 2 mm. On en connaît environ 4500 espèces, mais seulement 104 au Canada pour un total estimé à 226.

Répartition

Les thrips sont étroitement apparentés aux HÉMIPTÈRES et sont adaptés à la vie dans des endroits confinés (p. ex dans les fleurs, sous l'écorce des arbres ou dans leurs feuilles tombées). Ils sont largement répandus dans le Sud du Canada, quelques espèces seulement étant établies dans les régions arctiques et subarctiques.

Morphologie

Leurs pièces buccales asymétriques (la mandibule droite est absente) servent à percer et à sucer. Ils les utilisent pour extraire les jus de champignons, de grains de pollen, de tissus végétaux ou d'animaux minuscules. Les adultes ont généralement quatre ailes étroites en forme de plume, frangées de longs poils (d'où leur nom), mais certaines espèces sont aptères, et chez d'autres, la longueur des ailes peut varier entre les individus.

Reproduction et développement

Ils subissent une métamorphose s'apparentant davantage à la métamorphose complète qu'à l'incomplète. Ils passent par deux stades larvaires au cours desquels ils se nourrissent activement, et ensuite par deux ou trois stades inactifs, durant lesquels la « nymphe » ne s'alimente pas et se transforme en adulte. Les mâles proviennent d'oeufs non fertilisés et les femelles, d'oeufs fertilisés, mais chez certaines espèces, seules les femelles sont connues.

Relations avec les humains

Trente espèces sont connues comme nuisibles aux cultures, parmi lesquelles 11 au Canada, dont le Thrips de l'oignon (Thrips tabaci), qui transmet le virus de la maladie bronzée de la tomate et qui joue ainsi un rôle important.


En savoir plus

Liens externes