St. Andrews (Man.)

St. Andrews, municipalité rurale du Man.; pop. 11 875 (recens. 2011), 11 359 (recens. 2006); const. en 1880. St. Andrews s'étend d'une limite se trouvant à 8 km au nord de WINNIPEG jusqu'à Winnipeg Beach et Netley Marsh, à l'extrémité sud du lac Winnipeg.

St. Andrews, municipalité rurale du Man.; pop. 11 875 (recens. 2011), 11 359 (recens. 2006); const. en 1880. St. Andrews s'étend d'une limite se trouvant à 8 km au nord de WINNIPEG jusqu'à Winnipeg Beach et Netley Marsh, à l'extrémité sud du lac Winnipeg. Elle comprend Lockport, Petersfield, Clandeboye et plusieurs centres de villégiature situés sur la rive Ouest du lac Winnipeg. Selkirk, Winnipeg Beach et Dunnottar sont des municipalités distinctes.

Les Saulteux s'établissent dans la région de Netley Crescent en 1795, suivis de colons de Red River et d'employés de la Compagnie de la baie d'Hudson (CBH) au début du XIXe siècle. Des pasteurs anglicans et presbytériens y fondent quelques-unes des premières églises et écoles de l'Ouest du Canada. LOWER FORT GARRY, dans les années 1830, est un centre de ravitaillement et de commerce de détail de la CBH, de même qu'une garnison militaire et un complexe industriel.

Vers le début du XXe siècle, des colons allemands, ukrainiens et polonais s'installent dans la municipalité rurale. Winnipeg Beach devient un lieu de villégiature en 1903 et les écluses de St. Andrews sont ouvertes en 1910, afin d'aider les embarcations à traverser les rapides de la RIVIÈRE ROUGE. La municipalité rurale est l'un des centres d'activités de préservation et de conservation menées par les gouvernements fédéral et provincial. L'aéroport de St. Andrews, situé au nord de Winnipeg, un satellite de l'aéroport international de Winnipeg, est l'un des plus achalandés au Canada.