Anthony Dalton Scott

Anthony Dalton Scott, dit «Tony», O.C., membre de la Société royale du Canada, économiste (né le2août1923 à Vancouver, en Colombie‑Britannique; décédé le17 février 2015, à Vancouver). Tony Scott a apporté des contributions d’avant‑garde à l’économie de l’utilisation des ressources naturelles et à leur gestion.



La thèse de doctorat de Tony Scott, Natural Resources: The Economics of Conservation, publiée en 1955, est devenue un classique du domaine. The Commonwealth in Ocean Fisheries, coécrit avec Francis Christy et sorti en 1965, est également un ouvrage fondateur. Tony Scott a été professeur à l’Université de Colombie‑Britannique pendant 35 ans, jusqu’à sa retraite, en 1989. Après la fin de ses activités d’enseignant, il est resté un érudit actif, comme en témoigne la publication, en 2008, de The Evolution of Resource Property Rights.

Tony Scott est également connu pour ses travaux sur le capital humain (la « fuite des cerveaux ») et sur l’économie du fédéralisme. Il a été membre de plusieurs organismes gouvernementaux et de nombreuses associations professionnelles. Il a également siégé, de 1968 à 1972, à la Commission mixte internationale.

Tony Scott est nommé membre de la Société royale du Canada (SRC) en 1969. En 1980, il reçoit un doctorat honoris causa en sciences juridiques de l’Université de Guelph. Le gouverneur général l’intronise officier de l’Ordre du Canada, en 1982. Sa citation pour cet honneur mentionne son travail de pionnier « dans l’application de l’analyse économico-mathématique à la lutte contre la pollution ». En 1987, il obtient la Médaille Innis‑Gérin de la SRC en sciences sociales.