Musique à Sault Sainte Marie

Sault Sainte Marie. Ville frontalière de l'Ontario sur la rive canadienne de la rivière Saint Mary's (face à Sault Sainte Marie, Mich.). Dès 1668 se trouvait à cet endroit un petit poste de traite des fourrures. La colonie permanente fut fondée en 1792.

Sault Sainte Marie

Sault Sainte Marie. Ville frontalière de l'Ontario sur la rive canadienne de la rivière Saint Mary's (face à Sault Sainte Marie, Mich.). Dès 1668 se trouvait à cet endroit un petit poste de traite des fourrures. La colonie permanente fut fondée en 1792. Sault Sainte Marie atteint le rang de ville en 1887 puis de cité en 1912. L'acier en devint la principale industrie. Les droits de la succession de sir James Dunn, prés. d'Algoma Steel, furent utilisés par le gouvernement fédéral comme fonds de dotation lors de la fondation du CAC. En 1986, Sault Sainte Marie comptait 84 610 habitants, dont un grand nombre de Croates, d'Italiens et d'Ukrainiens.

Les harmonies ont joué un rôle important dans la vie musicale de la ville. La musique du 227e régiment, formée vers 1915 et dirigée durant plusieurs décennies par Harry R. Pearse, partit pour la guerre en 1916 aux accents de Men O' the North de Pearse, la marche du régiment (publiée à compte d'auteur). Un kiosque à musique fut baptisé en l'honneur de Pearse en 1971. En 1975, la Kiwanis Concert Band fut formée.

Un prof. de violon, Edward Hanelt, fonda un orchestre communautaire en 1939, et, dans les années 1930 et 1940, John Blackburn enseigna le chant : Doreen Hume fut la plus remarquable élève de ce dernier.

Un des choeurs de Sault Sainte Marie fut le Northmen Male Chorus; fondé en 1937, il constitua, en 1942, le noyau de la Northernaire's Choral Society. En 1949, Gordon Christie, superviseur de la musique au ministère de l'Éducation, forma la Ladies' Choral Society de 45 membres, rebaptisée Gordon Christie Singers en 1965 et dirigée par Christie jusqu'en 1972. Les directeurs subséquents de cet ensemble furent Anton Gartshore (1972-73), Patty Gartshore (1973-74), John F.M. Wood (1974-77), Albert E. Furtney (1977-78) puis Rodger J. Beatty jusqu'à la dissolution du choeur en 1979. En 1979, Patty Gartshore forma l'Algoma Festival Choir, qu'il dirigea de 1979 à 1984 avant d'être remplacé par Jane Walker (1985-87) puis Debbie Ollikala (1988-89), à qui Richard Hansen succéda en 1989. En 1985, Patty Gartshore créa les Chamber Singers of Algoma, un choeur qui a présenté chaque année un programme de cinq à huit concerts, souvent en association avec les Sudbury Chamber Singers et l'OS du Sault. En 1990, Gartshore se trouvait toujours à sa tête. Dans les années 1940, des orchestres croates et ukrainiens furent actifs. Le Sault Chamber Orchestra des années 1960 devint, en 1969, l'OS du Sault sous la direction de Lajos Bornyi (1969-78). Son successeur, John Wilkinson, se trouvait toujours à ce poste en 1990. Certains des membres de l'orchestre étaient de Sault Sainte Marie, Mich.; en effet, l'orchestre et les Sault Chamber Players ont été parrainés par la Sault Sainte Marie International Assn, fondée en 1974. Les critères locaux pour la musique instrumentale ont été haussés par le Sault Music Festival, lancé en 1937 par l'Algoma Music Teachers' Assn (affiliée à l'ORMTA en 1946), et par le club Kiwanis. Dans les années 1970, la manifestation devint le deuxième plus important festival-concours en Ontario.

Des artistes de calibre international ont été invités à Sault Sainte Marie par le Festival d'automne d'Algoma qui débuta en 1973. Nicholas Goldschmidt, engagé à titre de conseiller du festival en 1975, dirigea des productions et organisa l'Algoma Festival Chorus. D'autres groupes d'interprètes du Sault incluaient en 1990 la Sault Opera Society dirigée par Arno Ambel, la Musical Comedy Guild, et le Saint Luke's Cathedral Choir of Men and Boys dont les chefs ont été successivement Fred J. James, John White, John Wood (qui s'occupa de la tournée en Angleterre) et Patty Gartshore, qui céda la place en 1990 à Richard Hansen.

Au cours des années 1920, des professeurs de musique furent affectés aux écoles publiques et, en 1946, trois spécialistes de la musique oeuvraient dans le système scolaire. Les établissements de formation musicale actifs à Sault Sainte Marie en 1990 incluaient l'Algoma Cons. et l'Algoma Musical Camp, ce dernier dirigé par C. Edward Gartshore, éminent prof. de violon de la ville durant de nombreuses années et dir. du Gartshore Music Centre. En 1980, le camp fut relocalisé sur l'île Saint Joseph, qui s'étend à l'est de la ville.

Gary Buck, Ned Ciaschini (arrangeur et membre de l'orchestre de Percy Faith), Claire Grenon-Masella, Doreen Hume, Joseph Laderoute, Gino Silvi et Eric Wild sont nés à Sault Sainte Marie ou dans les environs. Quant à Barbara Ianni, elle chanta avec la COC avant de revenir dans sa ville natale; elle y menait en 1990 des activités de professeure et d'interprète.