Royal Alexandra Theatre




Royal Alexandra Theatre

 Royal Alexandra Theatre. Site familier et centre culturel de Toronto, situé rue King ouest près de la rue Simcoe dans le centre-ville, sur un terrain jadis occupé par l'Upper Canada College. Nommé d'après la reine Alexandra d'Angleterre, le théâtre fut érigé en 1907 au coût de 750 000 $ par un consortium de Toronto dirigé par Cawthra Mulock et regroupant R.A. Smith, agent de change, Stephen Haas, manufacturier, et M. Lawrence Solman, entrepreneur.

Le « Royal Alex », comme il est familièrement appelé, fut conçu par John Lyle qui prit pour modèle le New Amsterdam Theatre de New York mais ajouta des innovations comme l'air climatisé, ce qui exigeait des tonnes de glace et des planchers de béton de 0,9 m d'épaisseur qui en firent le premier théâtre à l'épreuve du feu au Canada. Il favorisa des courbes douces afin d'obtenir la meilleure acoustique, et créa ainsi une impression d'intimité entre l'interprète et l'auditoire. Le balcon en encorbellement fit du Royal Alexandra le premier théâtre canadien où tous les sièges offraient une vue dégagée. L'auditorium (comprenant un parterre, un balcon, une galerie et quatre loges particulières) pouvait accueillir 1525 personnes. La scène mesurait 22,5 m de largeur et 10,95 m de profondeur, tandis que le proscenium avait une hauteur de 11,4 m (Construction, novembre 1907).

Le théâtre, inauguré le 26 août 1907 avec la revue musicale Top of the World de Mark Swann, fut bientôt réputé comme l'un des principaux théâtres en Amérique du Nord. Fred et Adele Astaire, Fanny Rice, Eddie Cantor, Maurice Chevalier, Marie Dressler, Margot Fonteyn, George Formby, Al Jolson, sir Harry Lauder, Beatrice Lillie, Alicia Markova, Édith Piaf et Ethel Waters se sont produits sur sa scène, de même que le Boston Grand Opera, les Dumbells, le Ballet russe d'Anna Pavlova, l'Opéra D'Oyly Carte et le Ballet royal de Winnipeg. De nombreuses compagnies et quantité d'artistes locaux ont été à l'affiche.

La Compagnie d'opéra de Montréal y donna des spectacles en 1912 et 1913, et le San Carlo Opera y fit la première de ses nombreuses visites en 1914, donnant une série de spectacles où il interpréta des opéras populaires. Une oeuvre canadienne, l'opéra-bouffe The Golden Age de Joseph Nevin Doyle, fut chantée en 1915 et quelques-unes des productions d'opérettes des Savoyards furent présentées au Royal Alex. En mars 1930, la compagnie d'opéra du TCM (RCMT) se produisit dans Hansel and Gretel et Hugh the Drover de Vaughan Williams, et en 1936, l'Opera Guild de Toronto présenta Tosca, Cavalleria Rusticana et I Pagliacci. En 1948, le Royal Cons. Opera (University of Toronto Opera Division) offrit Rosalinda, version de Broadway de Die Fledermaus de Strauss. Cette compagnie annonça une saison annuelle sous son nom au début des années 1950 et sous le nom d'Opera Festival de 1954 à 1959. La compagnie devint la COC en 1960, puis, en 1961, se transporta à l'O'Keefe Centre, mais revint au Royal Alex en 1973 pour y présenter Così fan tutte, et à nouveau en 1978 et en 1979 pour la saison du printemps.

Le ballet Red Ear of Corn de John Weinzweig fut créé au Royal Alex en 1950 par le Volkoff Canadian Ballet, et les revues canadiennes My Fur Lady, et, chaque année, Spring Thaw y furent aussi présentées, de même que de nombreuses comédies musicales des É.-U. en tournée (As Thousands Cheer, Bittersweet, Bloomer Girl, Carmen Jones, Chu Chin Chow, etc.).

En 1962, les fiduciaires de la succession Cawthra Mulock décidèrent de vendre le théâtre. Il fut acquis en février 1963 par l'homme d'affaires torontois Edwin Mirvish (nommé membre de l'Ordre du Canada en 1978, puis officier en 1987; O.B.E. 1989) qui demanda au designer Herbert E.D. Irvine de le restaurer à sa splendeur édouardienne d'antan. Avec Mirvish comme propriétaire, le théâtre connut une nouvelle période d'activité florissante.

La première production dans le théâtre nouvellement restauré fut le spectacle de Broadway Never Too Late (1963). Parmi les spectacles à succès qui y furent donnés ultérieurement figurent The Best of Spring Thaw, By George, Don't Bother Me, I Can't Cope, Godspell, Grease, Oh Kay!, The Wiz, et le populaire Hair qui fut à l'affiche durant 53 semaines. Mirvish et son fils David, par l'intermédiaire de leur compagnie Mirvish Productions, présentèrent six semaines de représentations de Kismet en collaboration avec la COC en 1986, et, de concert avec Brian Macdonald, présentèrent The Mikado en 1986 et HMS Pinafore en 1987. Les Misérables, avec une distribution entièrement canadienne, fut coproduite par Cameron Mackintosh et Mirvish Productions. Cette revue établit un nouveau record de longévité pour ce théâtre avec 63 semaines de représentations (15 mars 1989-26 mai 1990), suivies d'une tournée nationale, puis un retour au Royal Alex en 1991.

Les gérants du théâtre ont été Lawrence Solman (1907-33), William Breen (1933-39), Ernest Rawley (1939-56, 1958-63), Edwin De Rocher (1957, 1963-69) et Yale Simpson (1969-89). En 1989, Graham Hall succéda à Simpson. La Société des sites historiques et monuments du Canada a décerné une plaque commémorative au Royal Alexandra en 1989, afin de souligner l'élégance de ses installations au service de la présentation d'événements théâtraux et musicaux de qualité.


Lecture supplémentaire

  • Young, Roly. 'Cavalcade of musicals; recalling bygone hits; show prices are down,' Toronto Globe and Mail, 19 Jun 1948

    _ 'Oldtime amateur shows kept press scribes busy; summer theatre notes,' ibid, 14 Aug 1948

    'Royal Alexandra Theatre,' Centre Stage, Oct 1976

    Metropolitan Toronto Library. Royal Alexandra Theatre records, clippings, etc

    Look at the Record