Romaine, rivière

Romaine, rivière. Longue de 496 km, son bassin de 13 450 km2 s'élève jusqu'à 760 m d'altitude dans le Plateau lacustre du Québec-Labrador, à 50 km au sud-ouest du FLEUVE CHURCHILL.

Romaine, rivière

Romaine, rivière. Longue de 496 km, son bassin de 13 450 km2 s'élève jusqu'à 760 m d'altitude dans le Plateau lacustre du Québec-Labrador, à 50 km au sud-ouest du FLEUVE CHURCHILL. La limite nord de son bassin constitue une partie de la frontière entre le Québec et le Labrador, au nord du 52e parallèle. Les INNUS la parcouraient fréquemment au cours de leur migration annuelle vers la côte du Labrador, car il n'y a que 15 km de lacs et de portages à franchir pour rejoindre le bassin du Churchill. Le nom de « Romaine » est une déformation française de l'inuit Uramen, qui signifie « ocre rouge ».

À sa source, elle traverse le lac Brûlé. À 75 km en amont du détroit de Jacques-Cartier, la rivière coule dans une gorge profonde de 150 m, appelée « Les Murailles », dont les 6 km de rapides ont une dénivellation de 75 m. Dans les derniers 35 km, la rivière s'écoule dans un vaste delta postglaciaire, sur les côtes duquel se trouve Havre-Saint-Pierre (3 450 hab., recens. 1997). Ce port de mer est le terminus de la voie ferrée (40 km) qui relie à la côte la mine d'ilménite de la compagnie QIT- Fer et Titane. La petite ville est le centre administratif de Mingamie, municipalité régionale de comté, et l'entrée de la réserve du PARC NATIONAL DE L'ARCHIPEL-DE-MINGAN. Hydro-Québec voit dans la rivière un important potentiel hydroélectrique.