Rodney Joseph MacDonald

La carrière politique de Rodney MacDonald débute en 1999 alors qu'il est élu candidat du Parti progressiste-conservateur dans son comté d'Inverness. Lors de l'élection précédente, le candidat du PC, Randy MacDonald, finit troisième derrière le libéral victorieux, Charles MacDonald.
La carrière politique de Rodney MacDonald débute en 1999 alors qu'il est élu candidat du Parti progressiste-conservateur dans son comté d'Inverness. Lors de l'élection précédente, le candidat du PC, Randy MacDonald, finit troisième derrière le libéral victorieux, Charles MacDonald.


MacDonald, Rodney
Rodney Joseph MacDonald, enseignant, musicien, politicien, premier ministre de la NOUVELLE-ÉCOSSE 2006 à 2009 (Inverness, Nouvelle-Écosse, 2 janvier 1972). Dès son jeune âge, R.J.MacDonald démontre des aptitudes et pour la musique et pour les sports. Il fréquente l'UNIVERSITÉ ST. FRANCIS XAVIER où il obtient un B.Sc. en Éducation physique. Après l'obtention de son diplôme, MacDonald continue sa carrière de musicien professionnel tout en enseignant la gymnastique à la Strait Regional School Board et à l'école Mi'kmawey de Chapel Island. Excellent violoneux, MacDonald est mis en nomination pour deux East Coast Music Awards en 1998.

La carrière politique de Rodney MacDonald débute en 1999 alors qu'il est élu candidat du Parti progressiste-conservateur dans son comté d'Inverness. Lors de l'élection précédente, le candidat du PC, Randy MacDonald, finit troisième derrière le libéral victorieux, Charles MacDonald. Cependant, en 1999, Rodney MacDonald obtient le double de votes et change une défaite de 2 445 votes d'écart en une victoire avec 327 votes de majorité. Quatre ans plus tard, la majorité de Rodney MacDonald a encore progressé. Excellent campagniste, MacDonald charme souvent ses électeurs en jouant du violon sur la tribune populaire.

Rodney MacDonald n'a jamais été du côté de l'opposition à la Province House. Dans le cabinet du premier ministre John HAMM, MacDonald est ministre du Tourism, Culture and Heritage, responsable de la Nova Scotia Health Promotion and Immigration et ministre responsable de la Nova Scotia Liquor Corporation et de l'administration de la Heritage Property Act.

En septembre 2005, Hamm annonce son intention de se retirer de son poste de chef du parti. À ce moment, le manque d'expérience dans l'administration d'un ministère important du gouvernement semble vouloir empêcher MacDonald de lui succéder comme chef du parti. Toutefois, MacDonald est le seul membre du caucus à se présenter comme candidat à la chefferie contre l'ancien ministre des Finances, Neil LeBlanc et le directeur d'entreprise à la retraite, Bill Black. MacDonald fait campagne en insistant sur les quatre « piliers » de la société canadienne : l'économie, l'éducation, la santé et l'environnement. Il plaide également en faveur de la réduction du nombre d'élèves par classe, de l'éducation physique obligatoire dans les niveaux supérieurs, de la création d'un ministère uniquement voué à l'agriculture et veut placer la Nouvelle-Écosse à l'avant-garde dans le domaine de la technologie sans fil. Bien que plusieurs croient Rodney MacDonald trop jeune pour être premier ministre, il s'empresse de souligner que le célèbre et admiré conservateur, Robert STANFIELD n'avait lui aussi que 34 ans lorsqu'il est devenu chef du parti.

Après une chaude course à la chefferie, MacDonald devient le 26e premier ministre de la Nouvelle-Écosse, le 24 février 2006. À la tête d'un gouvernement minoritaire, il bénéficie toutefois de l'appui du public et, après seulement trois mois, il présente un nouveau budget, demande la dissolution de l'Assemblée législative et annonce la tenue d'une élection générale le 13 juin 2006.

La popularité de MacDonald et de son gouvernement furent cependant de courte durée, dégénérant en un vote de non confiance relativement à un projet de loi présenté en 2009. Le 9 juin, le PC et le parti Libéral furent défaits par le NPD et, pour la première fois dans l'histoire de cette province, un tiers parti est porté au pouvoir. Le chef du NPD, Darrell Dexter succéda à MacDonald comme premier ministre.