Prince Albert

Prince Albert, Saskatchewan, constituée en tant que ville en 1904, population de 35 926 habitants au recensement de 2016 et de 35 129 habitants au recensement de 2011. Prince Albert est située sur la rive sud de la rivière Saskatchewan Nord, près du centre géographique de la province. Surnommée la « Porte du Nord », Prince Albert donne sur les Prairies, au sud, et sur des forêts parsemées de nombreux lacs, au nord. C’est la troisième plus grande ville de la Saskatchewan.



Histoire

Fondée en 1866 en tant que mission presbytérienne, Prince Albert porte le nom du prince consort de la reine Victoria. Son caractère change radicalement quand on choisit d’y faire passer le Chemin de fer du Canadien Pacifique qui traverse la vallée de la rivière Saskatchewan Nord. Prince Albert connaît alors une croissance rapide qui cesse cependant lorsque le chemin de fer choisit un tracé plus au sud.

Au début du 20e siècle, Prince Albert met sur pied un projet d’aménagement des chutes La Colle, avec l’espoir que l’électricité à bon marché attirera des industries. Ce rêve ne se réalise cependant pas et le projet mène la ville au bord de la faillite.

À la fin de la Deuxième Guerre mondiale, l’exploitation des ressources et l’expansion du tourisme au Parc national de Prince Albert donnent un nouvel élan à l’économie. La découverte plus au nord de certains des plus riches gisements d’or et d’uranium d’Amérique du Nord amène plusieurs compagnies minières à utiliser Prince Albert comme base d’approvisionnement et de services.

Population

D’après le recensement de 2016, 42,4 % de la population de Prince Albert s’identifie comme autochtone. Parmi le reste des habitants, on se dit d’ascendance canadienne ou britannique. Ceux qui s’identifient comme des membres d’une minorité visible représentent un peu plus de 8 % des résidents de la ville, les Philippins, les Sud-Asiatiques et les Noirs représentant les plus importantes communautés à l’intérieur de ce groupe.

Économie

De 1968 à 2006, une usine de pâtes et papiers de Prince Albert est l’un des principaux employeurs de la ville. En 2016, les industries qui emploient le plus grand nombre de résidents sont les secteurs des soins de santé et de l’assistance sociale, la vente au détail et l’administration publique. Prince Albert est devenue le principal centre de services essentiels du centre et du nord de la Saskatchewan, y desservant les industries agricole, forestière, touristique et minière. La ville est également bien connue dans l’Ouest canadien pour ses institutions carcérales. On y trouve un pénitencier fédéral, des maisons de correction pour hommes et femmes, et une institution pour jeunes contrevenants.

Gouvernement et politique

La ville de Prince Albert est gouvernée par un maire et huit conseillers municipaux représentant les huit quartiers de la ville.

Trois premiers ministres, Wilfrid LaurierMackenzie King et  John Diefenbaker, ont représenté Prince Albert à la Chambre des communes. En 1896, Wilfrid Laurier se voit attribuer le district provisoire de la Saskatchewan (aujourd’hui Prince Albert), mais occupe ses fonctions pendant une très courte période de 18 jours. Le 11 juillet 1896, il décide de quitter son poste en Saskatchewan pour siéger dans Québec Est, circonscription où il a aussi été élu.

Mackenzie King et John Diefenbaker sont demeurés en poste beaucoup plus longtemps. Après avoir perdu sa circonscription de North York en Ontario, Mackenzie King remporte par la suite une élection partielle à Prince Albert. Mackenzie King reste député de 1926 à 1945. John Diefenbaker est, quant à lui, député de Prince Albert de 1953 à 1979. De ces trois députés, seul John Diefenbaker a été un résident permanent de Prince Albert.

Vie culturelle

Les campus situés le plus au nord de l’École polytechnique et l’Université des Premières Nations du Canada de la Saskatchewan se trouvent à Prince Albert. Le E.A. Rawlinson Centre for the Arts (2003), l’institution culturelle la plus importante de la ville, abrite une galerie d’art et un théâtre. Le Prince Albert Arts Centre occupe l’ancien hôtel de ville et un opéra (1893). La Prince Albert Historical Society gère plusieurs musées, dont la Diefenbaker House. Le quotidien de la ville s’appelle lePrince Albert Daily Herald. Prince Albert possède également une équipe de hockey junior, les Raiders.


    Lecture supplémentaire

    • G.W.D. Abrams, Prince Albert: The First Century, 1866-1966 (1966); Brock V. Silversides, Gateway to the North: A Pictorial History of Prince Albert (1989).

    Liens externes