Parrsboro

Parrsboro, ville de la N.-É.; pop. 1305 (recens. 2011), 1401 (recens. 2006), const. 1889. Parrsboro est située à l'endroit où la rivière Parrsboro se jette dans la partie Nord du bassin Minas

Parrsboro, ville de la N.-É.; pop. 1305 (recens. 2011), 1401 (recens. 2006), const. 1889. Parrsboro est située à l'endroit où la rivière Parrsboro se jette dans la partie Nord du bassin Minas. La ville possède une histoire riche en légendes autochtones et en récits de pirates. Les Micmacs appelaient cet endroit où Glooscap errait awokun , soit « portage ». En 1776, l'île Partridge est déjà colonisée et un service de traversier la relie à Windsor. La population délaisse l'île pour s'installer sur le continent et choisit en 1784 d'appeler la ville du nom du gouverneur John Parr. Parrsboro prospère rapidement grâce à la construction navale et au commerce avec les Antilles. En 1869, l'ouragan Saxby détourne la plage vers l'intérieur, reliant ainsi l'île Partridge au continent.

Parrsboro est maintenant la plus grande ville et le plus grand centre touristique de cette côte de la baie de Fundy où les bateaux de pêche et de transport du bois bravent encore les célèbres marées du port. La résidence d'été de sir Charles TUPPER, Ottawa House, est un musée qui dépeint le patrimoine maritime de Parrsboro. Les chercheurs de pierres parcourent falaises et plages à la recherche d'agates et d'améthystes qui abondent. On a également découvert des empreintes d'un animal préhistorique dans les environs.