Parc provincial du cap Scott

Créé en 1973 et s'étendant sur 50 km2 à l'extrémité nord-ouest de l'ÎLE DE VANCOUVER, en Colombie-Britannique, ce parc provincial comprend 64 km de littoral et 23 km de plages sablonneuses parsemées de promontoires rocheux.

Créé en 1973 et s'étendant sur 50 km2 à l'extrémité nord-ouest de l'ÎLE DE VANCOUVER, en Colombie-Britannique, ce parc provincial comprend 64 km de littoral et 23 km de plages sablonneuses parsemées de promontoires rocheux. On gagne en altitude à mesure qu'on pénètre vers l'intérieur des terres jusqu'au mont St. Patrick (415 m) où se trouve le lac Eric, une étendue d'eau douce de 44 ha. Le climat est rigoureux : pluies abondantes et orages y sont fréquents et les précipitations annuelles oscillent entre 375 et 500 cm. Les forêts sont constituées de cèdre, de pin, de pruche et de sapin et leurs denses sous-bois regorgent de gaulthéries, de ronces élégantes, de gaylussacia à fruits bacciformes et de fougères. Les animaux qui y vivent sont le chevreuil, l'orignal, l'ours, la loutre, le cougar et le loup. Le long des côtes, on trouve des phoques, des otaries, des mouettes, de même que des bernaches, à Hansen Lagoon. Ce sont les Indiens de la côte qui ont été les premiers à occuper et à exploiter le territoire.

L'endroit (le cap Scott) a été nommé en 1786 en l'honneur de David Scott, un marchand de Bombay qui avait financé une expédition commerciale le long de la côte, dirigée par les capitaines Guise et Lowrie. En 1897 et 1910, des colons danois tentent de s'y installer, mais sans succès, ne laissant derrière eux que des noms de lieux et des bâtiments. Le parc n'est accessible que par des sentiers que l'on peut atteindre par la route et par un chemin forestier depuis Port Hardy, situé à quelque 60 km à l'est. Aussi, les seuls aménagements qu'on y trouve sont des sentiers rudimentaires, souvent boueux, qui mènent jusqu'au cap Scott, soit une distance de 27 km.