Ours, attaques par les

Une des circonstances les plus communes d'attaques par des Grizzlis est la « rencontre soudaine », particulièrement avec une femelle et son petit.

ours
ours polaire (Ursus maritimus), grizzli (Ursus arctos horribilis) et ours noir (Ursus americanus) (\u008cuvre de Jan Sovak).
Ours noir
L'Ours noir, commun et répandu au Canada, peut aussi être de couleur brune ou cannelle (Corel Professional Photos).

Ours, attaques par les

Il est quelquefois arrivé que des Grizzlis (ou Ours brun), des Ours noirs ou des OURS POLAIRES attaquent des humains. Les OURS peuvent courir à des vitesses de plus de 50 km/h. Ils sont beaucoup plus forts que nous et peuvent infliger de graves blessures. Cependant, la majorité des ours et particulièrement l'OURS NOIR sont généralement tolérants à notre égard. L'Ours noir et moins fréquemment le GRIZZLI et l'Ours polaire ont des comportements agressifs. Ainsi, ils peuvent charger en s'arrêtant juste avant le contact ou émettre des sons puissants pour faire fuir ceux qui se sont trop approchés. Il est difficile de prévoir le comportement des ours parce qu'ils apprennent facilement et ont des personnalités distinctes. Malgré cela, des informations précises sur des attaques ont permis de décrire et de mieux comprendre les rares attaques dirigées contre des humains.

Grizzli

Une des circonstances les plus communes d'attaques par des Grizzlis est la « rencontre soudaine », particulièrement avec une femelle et son petit. Dans cette situation, les gens ne savent généralement pas qu'ils sont en présence d'un ours jusqu'à ce qu'ils soient à une distance de 50 mètres et que l'attaque se produise. Pour réduire les chances que de tels incidents arrivent, les gens devraient éviter de circuler dans des endroits où il y a des Grizzlis ou s'ils le font, être très vigilants. Il peut être utile de faire du bruit pour prévenir les incidents ou de faire le mort si on se fait attaquer.

Environ la moitié des attaques par des Grizzlis dans des parcs nationaux sont faites par des ours qui ne craignent plus les humains parce qu'ils ont mangé de la nourriture ou des déchets ou qu'ils ont eu des rencontres répétées avec des humains. Une autre circonstance d'attaque, moins fréquente que la première, est la provocation par un chien, par un photographe qui s'approche trop ou par des chasseurs en poursuite. Environ la moitié des blessures infligées par les Grizzlis sont graves. Toutefois de telles blessures ne sont pas fréquentes. Par exemple, pendant les sept années s'étendant entre 1980 et 1986, il y a eu cinq cas de blessures infligées par des Grizzlis dans le PARC NATIONAL BANFF et aucun cas rapporté dans le PARC NATIONAL JASPER.

Ours noir

Contrairement au Grizzli, l'Ours noir n'attaque presque jamais au cours des rencontres soudaines. Les blessures typiques qu'il inflige sont bénignes et se produisent aux abords des routes de camping et autres endroits où cette espèce essaie de voler de la nourriture ou des ordures. Il griffe alors ou mord légèrement un individu qui se trouve à proximité. Les gens devraient s'éloigner de l'ours à reculons en le regardant.

Seulement 5 p. 100 à 10 p. 100 des blessures infligées par l'Ours noir sont graves. Ces rares incidents se produisent généralement en milieu rural ou éloigné. Dans plusieurs de ces cas, les ours ont tenté de manger ou ont mangé les gens. Entre 1900 et 1986, une recherche exhaustive a permis de retracer 27 cas de mortalités dues à des attaques par des Ours noir en Amérique du Nord.

Ours polaire

Une recherche détaillée effectuée en Amérique du Nord sur les attaques par des Ours polaires a permis d'en dénombrer seulement 20 parmi lesquelles 5 ont été fatales. Les mâles de cette espèce poursuivent parfois les gens et tentent de les dévorer. La connaissance de l'habitat de cette espèce, une vigilance constante ainsi qu'une arme à feu sont des éléments essentiels pour assurer la sécurité des gens dans un milieu où il y a des ours polaires.