Opilion

ARACHNIDE de l'ordre des Opilionides. Le terme usuel est opilion, mais il est couramment nommé faucheux. Beaucoup ont de courtes pattes, même si le nom anglais « daddylonglegs » fait référence aux longues pattes.

Opilion

ARACHNIDE de l'ordre des Opilionides. Le terme usuel est opilion, mais il est couramment nommé faucheux. Beaucoup ont de courtes pattes, même si le nom anglais « daddylonglegs » fait référence aux longues pattes. Il désigne également l'araignée des maisons, de la famille des Pholcides et la tipule, de la famille des Tipulidés.

Description
À l'instar des autres arachnides, l'opilion possède 8 pattes et 2 paires d'appendices buccaux, les chélicères et les pédipalpes. Il diffère nettement des autres arachnides par la présence d'une paire de glandes odoriférantes situées sur le côté de la deuxième paire de pattes. Il se défend principalement à l'aide d'un liquide que sécrètent ou éjectent ces glandes. Quand un prédateur attrape la patte d'un opilion, celle-ci se casse à un endroit spécifique (ce phénomène s'appelle l'autotomie). Elle continue à se contorsionner, mais l'opilion peut quand même s'échapper, et la patte perdue n'est pas régénérée. L'opilion se distingue de l'araignée par son corps composé d'une seule partie (2 chez l'araignée), la présence de 2 yeux (habituellement 6 ou 8 chez l'araignée), l'absence de glandes à soie, des chélicères en forme de pince (crochets chez l'araignée) et l'absence de glandes venimeuses.

Classification
L'ordre des Opilionides est le troisième en importance après celui des MITES (acariens) et des ARAIGNÉES (Araneae). Les 6000 espèces décrites se regroupent en 3 sous-ordres : les Cyphophthalmes, les Laniatores et les Palpatores. Le Canada compte quelque 50 espèces réparties dans 8 familles de Palpatores et 1 famille de Laniatores. Environ 10 % proviennent d'Europe, y compris le très commun Phalangium opilio.

Reproduction
Le mâle possède un pénis et la femelle un ovipositeur flexible. La copulation est de courte durée et la parade nuptiale est réduite au strict minimum. La plupart des espèces ont un cycle de vie d'une année et la majorité passe l'hiver au stade d'œuf ou d'immature. Deux espèces canadiennes (Nelima paessleri et Leibunum elegans) hivernent en groupe sous la forme adulte dans des cavernes ou des mines.

Alimentation
L'opilion est omnivore. Il se nourrit principalement de petits arthropodes au corps mou, mais ne dédaigne pas la charogne et même les fruits juteux. Il est inoffensif pour l'homme.


En savoir plus

Lecture supplémentaire

  • A.L. Edgar, "Opiliones (Phalangida)," Soil Biology Guide (1990).