André Nault

André Nault, chef métis, agriculteur et chasseur de bisons (né le 20 avril 1830 à Point Douglas, colonie de la rivière Rouge [aujourd’hui Winnipeg, MB]; décédé le 17 décembre 1924 à Saint-Vital, MB). Bien que parent de Louis Riel et toujours considéré comme un Métis, André Nault n’était pas de sang-mêlé (sa mère et son père étaient Canadiens français).



André Nault est un chasseur de bisons (voirChasse au bison), un agriculteur et un chef métis. L’ingérence des arpenteurs du gouvernement fédéral dans ses privilèges de foin provoque la première résistance armée dans le Nord-Ouest en 1869. Pendant la Rébellion de la rivière Rouge de 1870 (aussi connue sous le nom de résistance de la rivière Rouge), il est à la tête du parti qui s’empare d’Upper Fort Garry. Il siège également au conseil qui condamne l’orangiste protestant irlandais Thomas Scott le 3 mars 1870 (voirOrdre d’orange au Canada). Le lendemain, André Nault commande le peloton d’exécution. Poursuivi à travers la frontière et laissé pour mort par les orangistes peu après la prise du pouvoir par les Canadiens, il revient à Saint-Vital et est arrêté en 1873 avec Ambroise-Dydime Lépine pour le meurtre de Thomas Scott. André Nault est jugé en 1874, mais le jury ne parvient pas à un verdict unanime.

Fort Garry
Fort Garry en 1860 (maintenant Winnipeg) [œuvre picturale]. Winnipeg, 1885.

Contrairement à Ambroise-Dydime Lépine et Louis Riel, André Nault est gracié dans le cadre de l’amnistie générale du premier ministre libéral Alexander Mackenzie en 1875. Il passe le reste de sa vie dans sa ferme à Saint-Vital et meurt à l’âge de 94 ans.

L’exécution de Thomas Scott
L’orangiste protestant Thomas Scott est exécuté sous les ordres de Louis Riel. Canadian Illustrated News, 23 avril 1870.

Lecture supplémentaire

  • Marcel Giraud, Le Métis canadien : son rôle dans l’histoire des provinces de l’Ouest (1945).

Liens externes