Morin, Robert

Robert Morin, réalisateur (Montréal, 20 mai 1949). Formé en communication et en littérature, R.Morin participe à la fondation d'une coopérative vidéo en 1977. Il va y tourner, souvent en coréalisation avec Lorraine Dufour, la majorité de ses oeuvres.

Morin, Robert

Robert Morin, réalisateur (Montréal, 20 mai 1949). Formé en communication et en littérature, R.Morin participe à la fondation d'une coopérative vidéo en 1977. Il va y tourner, souvent en coréalisation avec Lorraine Dufour, la majorité de ses oeuvres. Il s'impose comme un des grands artistes de la vidéo au Québec. Le Voleur vit en enfer est perçu comme son oeuvre marquante du début des années 80. Deux longs métrages assoient sa réputation: Tristesse modèle réduit (1989) et La Réception (1989). Il passe au film avec Requiem pour un beau sans-coeur (1992), un polar choc en forme d'appel à la liberté, et Windigo (1994), une réflexion sur les aspirations nationales des Blancs et des Amérindiens. Il revient à la souplesse de la vidéo avec Yes Sir ! Madame... (1995), qui décrit l'identité éclatée d'un personnage bilingue, puis donne Quiconque meurt, meurt à douleur (1998), où il détourne encore un cinéma de genre, le suspense, pour traiter de manière innovatrice des questions sociales que sont la violence et la drogue. Morin propose une vidéo et un cinéma personnels qui se démarquent par le choix de sujets à incidence sociale et de personnages souvent marginaux. Il réalise une oeuvre à la fois expérimentale et populaire.