Mercure, Georges

Georges Mercure. Grégorianiste, organiste, chef de choeur, compositeur, professeur (Drummondville, Québec, 19 juin 1905 - Montréal 24 août 1993). Il manifesta dès son enfance des dons pour la musique et étudia avec Arthur Letondal à Montréal, en plus d'accompagner des films muets au piano.

Mercure, Georges

Georges Mercure. Grégorianiste, organiste, chef de choeur, compositeur, professeur (Drummondville, Québec, 19 juin 1905 - Montréal 24 août 1993). Il manifesta dès son enfance des dons pour la musique et étudia avec Arthur Letondal à Montréal, en plus d'accompagner des films muets au piano. En 1923, il se joignit au moines bénédictins français qui cherchaient à implanter leur ordre à Saint-Benoît-du-Lac, près de Sherbrooke. Il alla par la suite parfaire sa formation en France où il étudia à la Schola cantorum de Paris, ainsi qu'aux abbayes de Solesmes et de Saint-Wandrille où il compléta sa culture en chant grégorien. À son retour à Saint-Benoît-du-Lac, il forma une chorale avec laquelle il enregistra quelques 78t. et publia Rythmique grégorienne (1937). Un deuxième séjour en France lui permit de travailler l'harmonie et le contrepoint avec Nadia Boulanger. Il publia par la suite Polyphonie grégorienne (1958) et commença à composer. Lorsque le concile Vatican II autorisa l'usage de la langue vernaculaire pour les offices religieux, dom Mercure entreprit de traduire le répertoire grégorien en français. À partir de 1967, il entreprit de composer tout l'Office divin, une somme de 15 volumes contenant des psaumes, des cantiques de l'Ancien et du Nouveau Testament, des récitatifs, des hymnes nouvelles, etc. Dom Mercure a également composé des cantiques liturgiques pour les sacrements, des pièces eucharistiques et l'ensemble des psaumes responsoriaux et des acclamations. Il a également enregistré quelques disques avec les moniales de Mont-Laurier et de Joliette. Il a pris sa retraite à Montréal en 1978.