Meaford

Meaford, Ontario, Municipalité, pop.11 100 (recens. 2011), 10 948 (recens. 2006). Meaford était une ville (constituée en 1874) jusqu'en 2001 lorsqu'elle fut fusionnée avec deux cantons pour créer la ville de Georgian Highlands.

Meaford, Ontario, Municipalité, pop.11 100 (recens. 2011), 10 948 (recens. 2006). Meaford était une ville (constituée en 1874) jusqu'en 2001 lorsqu'elle fut fusionnée avec deux cantons pour créer la ville de Georgian Highlands. Elle est située à l'embouchure de la rivière Big Head dans la baie de Nottawasaga, à 28 km à l'Est de OWEN SOUND. En 1833, un relevé topographique de la région est dressé et les premiers colonisateurs s'y installent peu après. À ses débuts, la région est connue sous le nom de Stephenson's Landing, du nom de William S. Stephenson, qui y construisit la première taverne. En 1858, le nom de la ville est changé pour Meaford, nom du domaine de l'amiral sir John Jervis, héros de la Marine britannique.

Le seul vrai temps fort du développement industriel de Meaford a eu lieu au tournant du 20ièmee siècle, mais il sera de courte durée. En effet, vers 1900, l'arrivée du chemin de fer jusqu'au port encourage la croissance industrielle, mais, dès 1913, la destruction par le feu du silo-élévateur du port met fin à cette tendance. Aujourd'hui, Meaford est principalement une communauté rurale, malgré quelques activités industrielles. Le centre de soutien et d'entraînement de la milice est situé à 16km au nord-ouest de la localité. La région attire également des touristes grâce à la pêche à la truite et au saumon et aux possibilités de navigation de plaisance, camping, cyclisme et sports d'hiver, sans oublier la cueillette des pommes.

En 1892, Margaret Marshall SAUNDERS inspirée par la région, écrit un roman dont le personnage principal est un chien battu par un maître cruel et sauvé par un meunier du coin. Cette oeuvre, titrée Beautiful Joe, s'est vendue à plus de sept millions d'exemplaires. Le célèbre chien est enterré dans le Beautiful Joe Park. Meaford est la ville natale de sir Lyman Poore DUFF, juge en chef de la Cour suprême du Canada ( 1933 à 1944), spécialiste du droit constitutionnel.