Mary Ann

« Mary Ann ». Version canadienne d'une ballade britannique du XIXe siècle, souvent reproduite et enregistrée.

Mary Ann

« Mary Ann ». Version canadienne d'une ballade britannique du XIXe siècle, souvent reproduite et enregistrée. Marius Barbeau l'entendit chanter en 1920 à Tadoussac, Québec, par Édouard Hovington, ancien trappeur de la baie d'Hudson âgé d'environ 90 ans, qui l'avait apprise d'un marin irlandais vers 1850. Barbeau la fit paraître dans Come A Singing! (1947), publication du Musée national du Canada. Elle appartient à ce type répandu de chansons dans lesquelles des amoureux se jurent fidélité en se séparant et elle s'apparente à d'anciennes ballades comme « The True Lover's Farewell » et « The Turtle Dove ». La chanson a été enregistrée par Charles Jordan pour Chansons folkloriques du Canada : Collection du Centenaire (9-RCA et RCI CS-100, 5-ACM 39-CD), par Men of the Deeps (Waterloo WRC-1-1143) et par Ian and Sylvia (Vanguard VSD-5-6). Ruth Watson Henderson en a fait un arrangement pour voix mixtes (Thompson 1975).