Legault, Anne

Anne Legault, actrice, dramaturge, romancière, nouvelliste, enseignante (Lachine, Qué., 7 juillet 1958). Anne Legault commence sa carrière d'actrice au théâtre et à la télévision auprès du jeune public après avoir terminé ses études au Conservatoire d'art dramatique à Montréal, en 1981.

Legault, Anne

Anne Legault, actrice, dramaturge, romancière, nouvelliste, enseignante (Lachine, Qué., 7 juillet 1958). Anne Legault commence sa carrière d'actrice au théâtre et à la télévision auprès du jeune public après avoir terminé ses études au Conservatoire d'art dramatique à Montréal, en 1981. En 1984, son intérêt se tourne vers l'écriture.

Bien que ses pièces traitent parfois d'événements marquants survenus dans l'histoire récente du Québec, leurs thèmes universels transcendent la culture locale; plusieurs de ses pièces sont traduites en anglais et jouées à New York. Son utilisation innovatrice de techniques de scène antiréalistes et postmodernes, son langage plein d'émotion et sa création de protagonistes féminines intéressantes font d'elle un personnage important du théâtre au Québec de la fin du XXe siècle.

Six pièces de Legault ont été produites dans des théâtres à Montréal entre 1984 et 1994. Les ailes ou La maison cassée (1985) raconte l'histoire de trois sœurs qui reviennent à la maison de leur enfance, maintenant vide, mais chargée d'émotions sur la mémoire de leur mère. La visite des sauvages (1986, traduction de Jill MacDougall), pour laquelle Anne Legault reçoit le prix littéraire du Gouverneur Général dans la catégorie Dramatique de langue française, imagine le retour dans le temps de Viviane, mourante (guidée par un ange) à l'endroit où elle a été conçue afin qu'elle puisse observer les circonstances compliquées entourant sa naissance.

À partir de 1990, Anne Legault écrit une série de pièces qui présentent des personnages ayant vraiment existé. Il y a d'abord les signataires du manifeste révolutionnaire Refus Global dans une pièce intitulée Signer (1988). Vient ensuite O'Neill (1990), dans laquelle nous voyons le dramaturge irlando-américain Eugene O'Neill se démener avec le texte et les protagonistes de sa pièce autobiographique Long Day's Journey into Night.

Conte d'hiver '70 (1992) présente la vie de Québécois ordinaires soudainement pris dans la tourmente de la crise d'Octobre 1970. La balance (1996), inspirée de Henri V, de Shakespeare, est la contribution de Legault au projet collectif organisé par Yvan Bienvenue pour l'écriture de courts monologues dramatiques inspirés de pièces de Shakespeare. La mémoire de Rhéa, mise en scène par le Théâtre du Trident, en 1994, explore les thèmes familiers de Legault comme la famille, la mémoire et la mort.

En travaillant avec le traducteur Daniel Libman, Legault crée O'Neill ainsi qu'une pièce portant à la fois sur l'auteure Virginia Woolf et sur la meurtrière poursuivie en justice Alma Rattenbury intitulée Alma and Mrs Woolf : An Imaginary Encounter, produite à New York en 2000 et en 2003 respectivement. Grâce à ses diverses activités artistiques et littéraires, Legault est devenue un personnage familier sur la scène culturelle de Montréal.