Chef de l'opposition

Au Canada, le chef de l’opposition est le chef du parti politique le plus important siégeant dans l’opposition au gouvernement fédéral; en d’autres termes il s’agit du parti ayant le deuxième plus grand nombre de députés à la Chambre des communes. Il porte le titre officiel de « Leader of Her Majesty’s Loyal Opposition » (chef de la loyale opposition de Sa Majesté) indiquant que le Canada est gouverné en vertu du système de Westminster, à l’instar de nombreux pays du Commonwealth dont les fondements des systèmes politiques tirent leurs origines du Royaume-Uni.

Au Canada, le chef de l’opposition est le chef du parti politique le plus important siégeant dans l’opposition au gouvernement fédéral; en d’autres termes il s’agit du parti ayant le deuxième plus grand nombre de députés à la Chambre des communes. Il porte le titre officiel de « Leader of Her Majesty’s Loyal Opposition » (chef de la loyale opposition de Sa Majesté) indiquant que le Canada est gouverné en vertu du système de Westminster, à l’instar de nombreux pays du Commonwealth dont les fondements des systèmes politiques tirent leurs origines du Royaume-Uni.


Le poste de chef de l’opposition est reconnu, officiellement, pour la première fois par une loi de 1905, qui attribue à son titulaire une rémunération et des allocations identiques à celles des ministres du Cabinet. Le chef de l’opposition doit occuper un siège à la Chambre des communes (voir Député); dans le cas contraire, lorsque le chef du parti principal de l’opposition, généralement élu, à l’échelon national, à l’occasion d’un congrès à la direction, n’est pas député, c’est le leader parlementaire du parti qui le remplace temporairement à ce poste.

Le chef de l’opposition est donc un parlementaire qui espère devenir premier ministre et est le principal critique des programmes et des politiques du gouvernement. Il ou elle dirige son parti au Parlement et nomme des membres éminents du caucus en tant que « porte-parole de l’opposition », auxquels il incombe de suivre, de très près, le travail de chacun des ministres correspondants. Le chef de l’opposition est généralement consulté par le premier ministre pour la nomination du président de la Chambre et parfois du gouverneur général.

Si le gouvernement est défait aux Communes, le chef de l’opposition peut être appelé à former un gouvernement si le premier ministre choisit de démissionner plutôt que de demander une dissolution. Les assemblées législatives provinciales ont des chefs de l’opposition ayant des responsabilités similaires (voir Députés des législatures provinciales et territoriales).

Stornoway est la résidence officielle du chef de l’opposition fédérale.


En savoir plus

//