​Le Projet mémoire

Le Projet mémoire est un programme national bilingue qui a pour mandat de recueillir et de diffuser les histoires d’anciens combattants et de membres actuels des Forces canadiennes.

Les orateurs du Projet Mémoire utilisent de vieilles photos pour illustrer leurs présentations.
Image\u00a0:Gabrielle Touchette/Historica Canada.

Le Projet mémoire est un programme national bilingue qui a pour mandat de recueillir et de diffuser les histoires d’anciens combattants et de membres actuels des Forces canadiennes. Une initiative de l’organisme à but non lucratif Historica Canada, ce programme est financé par les ministères du Patrimoine canadien et d’Anciens combattants Canada. Le Projet mémoire comprend le Bureau des orateurs et les Archives numériques.

Bureau des orateurs

Le major John Fisher, orateur pour la Projet Mémoire. Image: Projet Mémoire/Historica Canada.
Le cadet d'aviation Mort Lightstone lors d'un entraînement à la base de l'Aviation Royale du Canada de Summerside, Île-du-Prince-Édouard (1951).\r\nImage: Mort Lightstone/Le Projet Mémoire/Historica Canada.
M. Braithwaite (à droite) et son ami Kenneth Moberly après le jour de la Victoire, à Londres, Angleterre, en 1945. Image: Leonard Braithwaite Estate/Le Projet Mémoire/Historica Canada.\r\n
Jan de Vries, ancien orateur pour la Projet Mémoire, et sa femme Joanne, 2012. Image\u00a0: Projet Mémoire/Historica Canada.
Le major Karl-Hans Desilets, s
Image: Gabrielle Touchette/Historica Canada.

Le Bureau des orateurs est né en 2001 de la collaboration entre l’Institut du Dominion et un petit groupe d’anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale, qui allaient d’école en école raconter leur histoire à travers toute la ville de Toronto. Le but premier était d’officialiser ces visites et de les mener à l’échelle nationale. Le programme s’est élargi depuis et compte désormais plus de 1 500 bénévoles, anciens combattants ou membres en service des Forces canadiennes. Ayant servi le Canada, ici et à l’étranger, les orateurs présentent un large éventail d’expériences militaires : Seconde Guerre mondiale, guerre de Corée, missions de maintien de la paix des Nations Unies, opérations de l’OTAN et forces militaires nationales. C'est dans les salles de classe ou dans les centres communautaires qu'ils viennent raconter leur expérience unique. Cette initiative a jusqu’ici permis d'instruire plus d'un million et demi de Canadiens et Canadiennes sur l’histoire militaire de leur pays et sur les évènements actuels.


Archives numériques

Les Archives numériques du Projet mémoire constituent la plus grande base de données électronique d’histoire orale au Canada. Née du succès du Bureau des orateurs, elle a pour but de conserver l’histoire des anciens combattants pour les générations futures. Depuis 2002, les récits sont enregistrés en audio et en vidéo. Une collection de souvenirs (photos, médailles et autres objets de guerre) est maintenant numérisée et disponible en ligne.

Patricia Collins (née Holden) était l'une des trois photographes de presse travaillant pour le Département des Relations Publiques du Licoln's Inn Fields à Londres en Angleterre, 1944. Image: Projet Mémoire/Historica Canada.
Le lieutenant André Therrien reçoit de Son Excellence le Gouverneur général du Canada, Vincent Massey, la Croix militaire pour sa bravoure en Corée. La cérémonie a lieu devant le 2e Bataillon du Royal 22e Régiment au camp Valcartier (Québec). Été 1952. Image\u00a0: Archives du Projet Mémoire/André Therrien. \r\n
Un navire de patrouille de la marine sud-coréene échoue contre les rochers et fait naufrage dans la mer Jaune, 1952. Image\u00a0: Archives du Projet Mémoire/Don Jatiouk. \r\n

En 2009, l’Institut Historica-Dominion recevait une subvention du ministère du Patrimoine canadien pour le Projet mémoire, Histoires de la Seconde Guerre mondiale. Afin de recueillir suffisamment de témoignages et d’objets sur cette guerre, l’Institut a envoyé des intervieweurs partout au Canada. Ceux-ci ont visité nos trois côtes et plus de 40 localités. En 2011, le projet s'est élargi aux récits d’anciens combattants de la guerre de Corée. Le projet cherchait à recueillir au moins 516 histoires, une pour chacun des soldats canadiens tombés à la guerre.

Contenant plus de 2 800 témoignages et 10 000 images, les Archives numériques du Projet mémoire constituent une banque d’informations historiques sans précédent sur la participation du Canada à la guerre, racontée par des milliers d’hommes et de femmes qui y ont joué un rôle. Ces récits donnent une dimension personnelle aux moments forts de l'histoire militaire canadienne, raid sur Dieppe en 1942, vécu par Herménégilde Dussault, Don Wolfe et David Mann,bataille de l’Atlantique, racontée par Gerald Wilkes, rôle de Guy Robitaille dans la campagne d’Italie et participation de Jan de Vries et de Bill Ludlow au débarquement des Canadiens sur la plage de Juno pendant la Seconde Guerre mondiale.

L’expérience militaire canadienne durant la guerre de Corée y est également bien présente. Donald Dalke, Claude LaFrance, Roy Jardine, Aimé Michaud, André Therrien, Leonard Wells et d'autres Canadiens partagent leur point de vue respectif sur les lignes de front coréennes et leur expérience dans l’armée, la marine et les forces aériennes. Rappelons aussi que les récits de cette « guerre oubliée » illustrent de façon inoubliable une période historique importante.

Leonard Braithwaite en uniforme devant le Mémorial de guerre britannique à Londres, Angleterre, juste après le jour de la Victoire, 1945. Image: Leonard Braithwaite/Le Projet Mémoire/Historica Canada.\r\n
Garde Allison Furlotte, 4e Bataillon, The Canadian Guards. Valcartier (Québec), 1952. Image\u00a0: Archives du Projet Mémoire/Allison Furlotte. \r\n

Réserver la visite d’un orateur

Liens externes