John Murray Gibbon

John Murray Gibbon, écrivain, publiciste, spécialiste du marketing, traducteur (né le 12 avril 1875 à Udeweller, au Ceylan; décédé le 2 juillet 1952 à Montréal, au Québec).

John Murray Gibbon, écrivain, publiciste, spécialiste du marketing, traducteur (né le 12 avril 1875 à Udeweller, au Ceylan; décédé le 2 juillet 1952 à Montréal, au Québec). Premier à concevoir la culture canadienne comme une mosaïque dans laquelle coexistent différentes identités culturelles au sein d'un tout unifié, John Murray Gibbon a joué un rôle important dans l'essor d'une culture nationale bilingue et multiculturelle au Canada. Président fondateur de la Canadian Authors Association et membre du Conseil canadien de la musique, il a travaillé pendant plus de 30 ans comme publiciste pour le Chemin de fer Canadien Pacifique (CP), où il a fait la promotion de la culture canadienne et organisé les Festivals du CP (1927-1931). Il a été désigné personne d'importance historique nationale par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada et a reçu le prix littéraire du Gouverneur général pour son important livre intitulé Canadian Mosaic: The Making of a Northern Nation (1938).

Jeunesse

John Murray Gibbon est né au Ceylan (aujourd'hui le Sri Lanka) de parents écossais. Jeune garçon, il est envoyé vivre chez un pasteur presbytérien à Aberdeen, en Écosse. Il y étudie les langues et la géographie et s'intéresse aux autres cultures. Alors qu'il étudie à l'Université d'Aberdeen, il reçoit une bourse d'étude de l'Université d'Oxford, où il obtient un baccalauréat en littérature. Il étudie aussi à l'Université de Göttingen, en Allemagne, et suit quelques cours musique à Londres, où il débute sa carrière de journaliste au journal de gauche Black and White.

Carrière au CP

Il quitte le journal en 1907 pour travailler jusqu’en 1913 au CP à titre de publicitaire pour l'Europe. Il déménage ensuite à Montréal et accède au poste de publicitaire en chef. Il met sur pied le parrainage de programmes littéraires, artistiques et musicaux à des fins publicitaires du CP. Dans les années 1920 et 1930, il organise pour le CP de nombreux festivals et célébrations, toujours avec la participation de musiciens canadiens (voir Festivals du CP).

Auteur

Auteur prolifique, John Murray Gibbon cofonde la Canadian Authors Association (CAA) en compagnie de Stephen Leacock, Pelham Edgar et B.K. Sandwell et en devient le président fondateur. La CAA lutte pour la protection des droits d'auteurs et instaure, en 1936, les prix littéraires du Gouverneur général. John Murray Gibbon reçoit le prix dans la catégorie Essai pour Canadian Mosaic: The Making of a Northern Nation (1938), dans lequel il plaide contre l'idée américaine du « creuset culturel » qui encourage les immigrants à rompre les liens avec leur culture d'origine pour s'assimiler à une société homogène. L'ouvrage a fortement influencé les politiques en matière d'immigration du Canada et l'idéologie du multiculturalisme au cours de la deuxième moitié du XXe siècle, surtout pendant les années 1970 et 1980. (voir aussi : Mosaïque verticale; John Porter)

Friand de culture folklorique, John Murray Gibbon publie une série de quatre volumes intitulée French Canadian Folk Songs (1928) en compagnie de sir Ernest MacMillan et Canadian Folk Songs (Old and New) (1927), qui comprend ses traductions de quelques-unes des chansons les plus populaires de Charles Marchand, chanteur de folklore canadien-français. Il écrit aussi des romans, plusieurs livres d'histoire (Scots in Canada, 1911; Steel of Empire: The Romantic History of the Canadian Pacific, 1935; Canadian Mosaic, 1938) et deux ouvrages sur l’histoire des soins infirmiers.

Membre du Conseil canadien de la musique, John Murray Gibbon écrit entre autres le livret de l'opéra-ballade Prince Charlie and Flora (1928) et Melody and the Lyric, qui lui vaut le prix David du gouvernement du Québec en 1931. Il a aussi traduit en anglais de nombreuses chansons du folklore canadien-français, notamment Le Jeu de Robin et Marion et L'Ordre de Bon Temps pour le Canadian Folksong and Handicraft Festivals, qu'il organise à Québec en 1927 et 1928.

Distinctions et héritage

En 1940, l'Université de Montréal décerne à John Murray Gibbon un doctorat honorifique en droit. En 1954, il est désigné personne d'importance historique nationale par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada. Une plaque installée au Centre des arts de Banff commémore cet honneur et reconnaît que « dans l’exercice de ses fonctions de publicitaire [...] il se fit le propagandiste de l’identité canadienne et répandit la notion de la mosaïque culturelle canadienne ».

Une version de cet article est parue originalement dans l’Encyclopédie de la musique au Canada.

Voir aussi : Compositions inspirées du folklore.

Écrits

À titre de traducteur :

John Murray Gibbon, trans., Canadian Folk Songs, Old and New (London, 1927; Rev. enlarged, 1949); Le Jeu de Robin et Marion (Birchard, 1928); Vingt-et-une chansons canadiennes (Oakville, 1928); et The Order of Good Cheer (Toronto, 1929).

À titre de parolier :

John Murray Gibbon, lyricist, Northland Songs, 2 vols (Toronto 1936, 1938); New World Ballads (Toronto, 1939); Canada in Song (Toronto, 1941); et Pioneer Songs of Canada (Toronto, 1941).

Autres écrits :

« The Music of the People », Empire Club Addresses (Toronto, 1929).

Prince Charlie and Flora (Dent, 1929).

Melody and the Lyric (London, 1930).

Magic of Melody (London, 1933).

The Coureur de Bois and His Birthright (Ottawa, 1936).

Canadian Mosaic (Toronto, 1938).

« Folksongs of the French Canadians », Think vol. 7 (1941).

« Your Theme is Your Author », CRMA vol. 1 (Février 1942).

« Women as Folk-Song Authors », Proceedings and Transactions of the Royal Society of Canada vol. 41 (1947).

« Folk-Song and Feudalism », Proceedings and Transactions of the Royal Society of Canada vol. 42 (1948).

« Contributions of Austro-German Music to Canadian Culture », Proceedings and Transactions of the Royal Society of Canada vol. 43 (1949).


Lecture supplémentaire

  • Composers, Authors and Publishers Association of Canada (CAPAC), Tribute to a Nation-Builder: An Appreciation of Dr. J.M. Gibbon (Toronto, 1946).

    Stuart Henderson, « 'While There is Still Time…’: J. Murray Gibbon and the Spectacle of Difference in Three CPR Folk Festivals, 1928–31 », Journal of Canadian Studies (Winter 2005).