John Avison

John Henry Patrick Avison, C.M., chef d'orchestre, pianiste (né le 25 avril 1914 à Vancouver, C.-B.; décédé le 30 novembre 1983 à Vancouver).
John Henry Patrick Avison, C.M., chef d'orchestre, pianiste (né le 25 avril 1914 à Vancouver, C.-B.; décédé le 30 novembre 1983 à Vancouver).


John Henry Patrick Avison, C.M., chef d'orchestre, pianiste (né le 25 avril 1914 à Vancouver, C.-B.; décédé le 30 novembre 1983 à Vancouver). Après avoir commencé sa carrière en tant que pianiste solo et accompagnateur exceptionnel, Avison devient en 1938 le premier chef de l'Orchestre de chambre de la CBC à Vancouver. Pendant les 42 années qui suivent, cet orchestre raffiné et novateur exécute sous sa direction polyvalente des œuvres datant de toutes les époques, accordant toutefois une place de choix au répertoire du 18e siècle et aux premières représentations d’œuvres originales canadiennes. C’est avec cet orchestre qu’Avison dirige les premiers concerts jamais présentés dans l’Arctique canadien; il enregistre en outre plus de 20 albums. Il se rend en studio d’enregistrement avec de nombreuses autres formations canadiennes, et fait de la composition et de l’arrangement musical pour des émissions de radio et de télévision de la CBC. Il devient membre de l’Ordre du Canada et se voit remettre la Canada Music Citation, ainsi que la médaille du Conseil canadien de la musique.

Formation et débuts

Après avoir étudié le piano avec J.D.A. Tripp à Vancouver et décroché le diplôme ATCM en 1929, Avison obtient un baccalauréat en arts à l’Université de la Colombie-Britannique en 1935, puis un baccalauréat en musique à l’Université de Washington en 1936. Après avoir effectué son service militaire pendant la Deuxième Guerre mondiale, il reprend ses études musicales à la Juilliard School (1946), à l'Université Columbia (1946-1947), et à l'Université Yale avec Paul Hindemith (1947). Il commence à se produire en tant que pianiste avec divers orchestres à Vancouver en 1936 et part en tournée dans l'ouest du pays et aux États-Unis pour servir d’accompagnateur à des artistes de renom, parmi lesquels Lauritz Melchior, Szymon Goldberg et Joseph Szigeti.

Faits saillants

En 1938, il est engagé par Ira Dilworth pour devenir premier chef de l'Orchestre de chambre de la SRC à Vancouver, poste qu'il occupe jusqu'à sa retraite en 1980. Au cours de sa carrière avec l’orchestre, il monte au pupitre de plusieurs autres ensembles, dont l'Orchestre philharmonique de Londres (1959) et des orchestres de Toronto, Ottawa, Montréal, Québec, Winnipeg, Edmonton, Calgary et Seattle. En 1956, il décline l'invitation de William Steinberg, qui lui propose de devenir chef associé de l'Orchestre Symphonique de Pittsburgh. À titre de chef du Vancouver Radio Orchestra (le nom adopté par l'Orchestre de chambre de la CBC à Vancouver à l’occasion de ses tournées), il dirige les premiers concerts d'orchestre (1971) présentés dans l'Arctique canadien. En 1966, il devint le chef d'orchestre régulier des émissions du Concours national de la CBC.

Avison se fait également entendre comme pianiste soliste, comme duettiste avec Norma Abernethy et avec Victor Babin, et comme accompagnateur, notamment de Maureen Forrester, Lois Marshall et, dans une série d'enregistrements RCI de chansons folkloriques, avec Emma Caslor. Il compose et réalise des arrangements pour des émissions de radio et de télévision à la CBC, notamment River of the Clouds (1965) et The Journey (1965); en 1966, il anime la série télévisée de six épisodes Man and Music à la SRC. Il a été directeur associé (en 1952, 1954, et 1956) du Festival de musique d'Aspen, au Colorado, chargé de cours à temps partiel (1967-1969) en orchestration à l'Université de Victoria et membre (1968-1971) de la Commission consultative des arts du CAC. Chef d'orchestre polyvalent, particulièrement versé dans la musique du XVIIIe siècle, Avison dirige aussi de nombreuses œuvres du XXe siècle, dont les premières canadiennes de Serenade Concertante de Murray Adaskin (1954), Concerto pour violon op. 41 d'Udo Kasemets (1967), Music for Vancouver de Bruce Mather (1969) et Concerto pour violon de Talivaldis Kenins (1974).

Vie personnelle

Avison épouse la violoniste Angelina Avison (sœur de George Carangis), membre de longue date de l’Orchestre symphonique de Vancouver.

Prix et mentions

En 1961, l’Orchestre de chambre de la SRC de Vancouver et son chef reçoivent une mention honorifique de l’Institut des Arts contemporains de Londres, en Angleterre, pour services rendus à la musique contemporaine. Avison se voit également remettre la Canada Music Citatione de la Ligue canadienne des compositeurse en 1970, la médaille du Conseil canadien de la musique en 1980, et est enfin sacré membre de l’Ordre du Canada, en 1978. L’Orchestre de la CBC de Vancouver présente en 1988, à l’occasion de son 50e anniversaire, une série de trois concerts que l’on intitule The Avison Series. En 1994, Avison et sa femme sont tous deux introduits, de manière posthume, au BC Entertainment Hall of fame; des plaques commémoratives à leur nom ornent le Starwalk (ou « promenade des étoiles ») devant le théâtre Orpheum.

Selon le professeur et chef d’orchestre Bryan N.S. Gooch qui avait été son élève, Avison était « un musicien aussi talentueux que sensible; il connaissait avec précision un vaste répertoire, et ses exécutions se distinguaient non seulement par son exigence de qualité, mais aussi par son amour et sa compréhension profonds de la musique. Il était un pianiste brillant doublé d'un lecteur accompli; son énergie et ses qualités de meneur nous manquent grandement ».

Une version de cet article est parue originalement dans l’Encyclopédie de la musique au Canada.


//