Joe Bocan

Joe Bocan (née Johanne Beauchamp), actrice et chanteuse québécoise (née le 8 septembre 1957 à Montréal, Québec).

Joe Bocan (née Johanne Beauchamp), actrice et chanteuse québécoise (née le 8 septembre 1957 à Montréal, Québec).

Études et début de carrière

Dès sa jeunesse, elle écrit des poèmes et pièces de théâtre. Cette passion la conduit à des études en théâtre au Cégep de Saint-Hyacinthe. À la suite de celles-ci, elle se consacre pendant cinq ans à la dramaturgie. Elle joue entre autres dans les pièces Défendu et Passer la nuit de Claude Poissant. En 1984, elle co-anime la série télévisée pour enfants Minibus avec Rémy Girard, Pauline Martin, Marc Legault et Marcel Lebœuf. Entretemps, elle termine deuxième dans la catégorie auteur-compositeur-interprète au Festival international de la chanson de Granby en 1983 derrière Jean Leclerc (Jean Leloup).

Succès populaire

Combinant théâtre et musique, elle se démarque déjà comme une véritable artiste de scène. Le 14 janvier 1985, elle commence à chanter à l’Eskabel à Montréal, dans un spectacle qu’elle intitule Vingt chansons branchées, accompagnée du claviériste Tom Rivest (groupe Pollen). Elle obtient ensuite l’offre d’un réalisateur pour produire un 45 tours.

En octobre 1985, elle présente son deuxième spectacle : Paradoxale, titre d’une des pièces extraites de son premier album éponyme qui paraît seulement en 1988, Joe Bocan. Ce spectacle, dont la mise en scène est assurée par René Richard Cyr et Claude Poissant, est couronné avec succès au gala de l’ADISQ en 1986 où elle remporte le prix Félix du meilleur spectacle populaire de l’année ainsi que celui de la meilleure mise en scène. À l’automne 1987, elle tient le rôle principal et interprète plusieurs chansons d’époque dans le film La guerre oubliée de Richard Boutet sur la crise de la conscription au Québec. Véritable succès sur les palmarès, Joe Bocan s’écoule à plus de 50 000 exemplaires en un an, ce qui lui vaut une certification disque d’or (voir Music Canada).

En 1989, elle présente un autre spectacle intitulé Vos plaisirs et le mal qui est vu par 25 000 spectateurs et pour lequel elle reçoit un Billet d’argent. Elle décroche à nouveau un prix Félix, cette fois-ci dans la catégorie spectacle pop rock de l’année. Au printemps 1990, elle reporte le Grand prix Radio-Mutuel de la chanson québécoise pour «Repartir à zéro », suivi du prix Félix de l’interprète féminine de l’année.

Elle lance l’album Les désordres en 1991 qui comprend les titres « Apocalypso », « Maude » et « L’amour extrême » dont elle signe les textes et qui rencontre un grand succès. L’année suivante, elle est à nouveau nominée au gala de l’ADISQ dans les catégories interprète féminine de l’année, chanson populaire de l’année (« Maude ») et vidéoclip de l’année (« Maude »). En février 1993, elle revient sur scène avec le spectacle Les cahiers secrets et à l’automne 1994, elle propose l’album Le baiser.

Retour sur la scène musicale

En 2013, elle lance un nouvel album solo, La loupe,après presque 20 ans d’absence sur disque; période pendant laquelle elle s’est consacrée à sa famille sans pour autant suspendre complètement ses activités artistiques. Ainsi, elle donne des conférences, a écrit des scénarios de jeu de rôles pour des intervenants en psychologie, enseigne le théâtre à des jeunes décrocheurs et joue dans Ramdam, une populaire émission jeunesse diffusée à Télé-Québec. En 1997, elle crée pour les enfants le personnage de la Comtesse d’Harmonia dans le cadre d’une série de spectacles dont elle a tiré deux albums : La Comtesse d’Harmonia fait le tour du monde en2001 et La Comtesse d’HarmoniaPour faire danser la terre en 2012. En compagnie de 11 artistes féminines du Québec, elle prête sa voix à l’album Elles chantent Cabrel paru en avril 2012.

En octobre 2015, elle sort un album hommage à Joséphine Baker intitulé Dis-moi Joséphine, dont le titre reprend celui d’une chanson célèbre de Baker.

Voir aussi Musique pop au Québec (Canada français).


Liens externes