Jodoin, René

René Jodoin, cinéaste d'animation, producteur (Hull, Qc, 30 décembre 1920). À peine sorti des Beaux-Arts, René Jodoin entre à l'OFFICE NATIONAL DU FILM et collabore avec Norman MCLAREN dans l'équipe de CINÉMA D'ANIMATION que ce dernier tente de mettre sur pied.

Jodoin, René

René Jodoin, cinéaste d'animation, producteur (Hull, Qc, 30 décembre 1920). À peine sorti des Beaux-Arts, René Jodoin entre à l'OFFICE NATIONAL DU FILM et collabore avec Norman MCLAREN dans l'équipe de CINÉMA D'ANIMATION que ce dernier tente de mettre sur pied. Il réalise d'ailleurs Alouette (1944) avec McLaren. En 1949, il quitte l'ONF pour travailler dans le privé mais y revient en 1954 et met, pendant sept ans, son talent au service des films didactiques de la Défense nationale. Son film le plus célèbre de cette série s'intitule An Introduction to Jet Engines (1959). Après cela, il réalise, dans l'esprit de McLaren, Dance Squared (1961), une sorte d'initiation aux mathématiques. En 1963, il prend la responsabilité du programme des films scientifiques. L'année suivante, l'ONF crée une section française autonome, mais ce n'est qu'en 1966 qu'on y met sur pied un studio d'animation spécifique dont la direction revient à Jodoin. Il met lui-même la main à la pâte en tournant Notes sur un triangle (1966). C'est sous sa gouverne que ce studio définira sa personnalité propre et encouragera les expressions artistiques personnelles, originales sinon expérimentales des cinéastes, tout en faisant les premières armes de l'avènement de l'informatique et les premiers pas de l'animatique (les films de Peter Foldès notamment). En tant que directeur, il soutient les films qui se réalisent au Studio et en produit directement plus d'une trentaine, notamment certaines réalisations de Co HOEDEMAN, Pierre HÉBERT, André Leduc et Francine Desbiens. En 1977, il abandonne la production et retourne à la réalisation avec deux films, Rectangle et rectangles (1984) et Question de forme (1985). Ce cinéma personnel et abstrait est marqué par des recherches sur les formes, la géométrie et la symétrie. Jodoin prend sa retraite en 1985 mais réalise toutefois, au micro-ordinateur, Entre-temps & lieu (1999). L'ONF consacre en 2000 un coffret à son oeuvre. En 2001 il a reçu le Prix Albert-Tessier.