Île Miscou

L'île Miscou, d'une superficie de 64 km2, est située à l'extrémité est du comté de Gloucester, au Nouveau-Brunswick, sur la rive ouest du golfe Saint-Laurent et à l'entrée de la BAIE DES CHALEURS.

L'île Miscou, d'une superficie de 64 km2, est située à l'extrémité est du comté de Gloucester, au Nouveau-Brunswick, sur la rive ouest du golfe Saint-Laurent et à l'entrée de la BAIE DES CHALEURS. Elle se caractérise par la présence de plages de sable blanc, de tourbières, d'arbres rabougris, de lacs, de lagunes d'eau salée et d'un phare situé à l'extrémité nord, sur la pointe Miscou. D'abord habitée par les MI'KMAQ, l'île est découverte par Jacques CARTIER, en 1534. Le nom de Miscou vient du mot mi'kmaq susqu, qui signifie « marais tourbeux » ou « basse terre ». À la fin des années 1500, des pêcheurs basques parcourent ses côtes et celles, toutes proches, de l'île LAMÈQUE.

L'île diffère de ce qu'on appelle la Péninsule acadienne et ses îles du fait que les premiers colons à s'y installer sont de langue anglaise et que leurs descendants constituent encore aujourd'hui la majeure partie de la population. Bien que des pêcheurs venus de France s'y soient installés avant qu'elle devienne possession britannique en 1763, l'île ne sera habitée de façon permanente qu'à partir du début des années 1800. Des colons écossais s'installent alors autour du port de Miscou, suivis de pêcheurs de l'île de Jersey, puis d'ACADIENS qui s'établissent sur la côte nord. Le phare est construit en 1856 et désigné lieu historique national en 1974. En 1996, l'île Miscou est reliée à l'île Lamèque par un pont.