Igloo

Un igloo (iglu en inuktitut, signifie maison) est une habitation d’hiver faite de neige. Historiquement, les Inuits à travers l’Arctique vivaient dans les igloos avant la venue des maisons modernes de style européen. Bien que les igloos ne soient plus un type courant d’habitation utilisée par les Inuits, ils demeurent culturellement importants au sein des communautés de l’Arctique. Les igloos conservent également une valeur pratique: certains chasseurs, ainsi que les personnes à la recherche d’un abri d’urgence, les utilisent encore.



Construire un igloo
Inuit contemporain construisant un igloo (Corel Professional Photos).
Construire un igloo
Inuit contemporain construisant un igloo (Corel Professional Photos).

Qu’est-ce qu’un igloo ?

Un igloo est une habitation en forme de dôme faite de neige dure appelée pukaangajuq. Historiquement, l’igloo est utilisé par les familles inuites et les chasseurs itinérants durant la saison d’hiver (par temps chaud, les voyageurs inuits utilisent des tentes appelées tupiq). En général, les igloos mesurent environ trois à 3,5 mètres de hauteur et 3,5 à 4,5 mètres de diamètre. Ils abritent souvent une famille entière. Les igloos plus larges peuvent accueillir jusqu’à 20 personnes. Les chasseurs font parfois de plus petits igloos, d’environ 1,5 mètre de hauteur et deux mètres de diamètre, pour s’abriter durant la nuit ou pendant une tempête. De nos jours, les Inuits vivent dans des maisons permanentes. Bien que certains chasseurs plantent généralement des tentes lorsqu’ils sont sur les terres, d’autres trouvent que l’igloo est toujours un abri pratique.  

Les communautés inuites ont diverses conceptions d’igloos. Certains tapissent l’intérieur de leur igloo avec des peaux d’animaux, alors que d’autres ne le font pas. Les entrées ont parfois un sommet plat (comme chez les Inuinnait) au lieu d’être en forme de voûte ou de dôme. Les igloos sont parfois organisés en grappes, dans lesquelles certaines chambres partagent un tunnel d’entrée commun ou une ère de séjour commune, comme une chambre de banquet ou une maison de danse. Certaines grappes, comme chez les Inuits Iglulik de la baie d’Hudson, ont jusqu’à dix unités en dôme, chacune ayant sa fonction distincte ; par exemple, l’unité de logement, le chenil pour chiens ou l’espace d’entreposage.  

Le saviez-vous?
Un des plus grands igloos jamais construits au Canada était au Puvirnituq Snow Festival de 2005. Les participants ont construit ensemble un énorme igloo mesurant cinq mètres de haut et près de 40 mètres de tour. Il a fallu près d’une semaine pour le construire et il a accueilli plus de 400 personnes.

Comment sont faits les igloos ?

Lorsqu’un endroit plat et solide avec pukaangajuq (la neige servant à faire une maison de neige) est choisi, les bâtisseurs d’igloo utilisent des couteaux faits d’os de baleine ou de métal, ou encore d’autres outils faits pour couper de larges blocs de neige. Ces blocs forment les murs inclinés vers l’intérieur de l’igloo. Les bâtisseurs érigent l’igloo autour de cet espace, en spirale et de l’intérieur de la future maison de neige.

Des passages étroits, parfois creusés tout juste sous le niveau du sol, servent d’entrée dans l’igloo. Des blocs de neige sont utilisés pour couvrir l’entrée, et servent de portes. Des fenêtres peuvent être construites dans l’igloo en utilisant la glace d’un lac, ou un morceau clair de la peau intestinale d’un phoque.

Une fois la construction terminée, les bâtisseurs comblent tous les trous avec de la neige afin de garder la chaleur à l’intérieur. La chaleur dans l’igloo, combinée à l’air froid de l’Arctique à l’extérieur, sert à renforcer la structure de l’igloo, car toutes les sections qui étaient fondues gèlent.   

Comment construire votre iglou, Douglas Wilkinson, offert par l'Office national du film du Canada

Le saviez-vous?

C’est ainsi que les igloos restent chauds : les murs de neige dure de l’igloo sont de bons isolants qui conservent la chaleur du corps et la chaleur générée par les lampes à l’huile (appelées qulliq). C’est pourquoi les igloos traditionnels sont faits de neige plutôt que de glace. La glace dure ne conserve pas la chaleur aussi bien que les blocs de neige compressée. De plus, l’intérieur de certains igloos comporte des étages, alors les gens peuvent dormir au-dessus du sol, où il fait plus chaud.


Comment sont les igloos à l’intérieur ?

La température à l’intérieur des igloos est souvent tout juste au-dessus du point de congélation, bien que les températures peuvent monter aussi haut qu’environ quinze degrés Celsius, dépendamment du nombre de personnes à l’intérieur et de la source de chaleur, comme une lampe à l’huile.  

Par le passé, les Inuits gardaient généralement leurs vêtements chauds et doublés de fourrures lorsqu’ils étaient à l’intérieur de l’igloo durant le jour, incluant leurs bottes, leurs manteaux, leurs gants et leurs chapeaux. Pendant la nuit, ils dormaient sur ou enveloppés de lourdes fourrures afin de rester au chaud. Au centre de la vie sociale de l’igloo se trouvait la lampe à l’huile, autour de laquelle les Inuits cuisinaient, mangeaient, se réchauffaient et socialisaient.

L’importance culturelle des igloos

Les igloos ont une importance culturelle pour les Inuits. Certains aînés enseignent aux jeunes inuits comment construire des igloos dans le cadre d’une leçon plus étendue sur la manière de vivre de la terre. De nombreux programmes d’études dans le Nord, et plus particulièrement au Nunavut, ont intégré les connaissances inuites traditionnelles dans leurs divers enseignements. En 2008, le gouvernement du Nunavut a adopté la Loi sur l’éducation, qui permet aux aînés inuits qualifiés d’enseigner des compétences comme la construction d’un igloo dans les écoles. Divers endroits dans le Nord, comme Iqaluit et Arviat, organisent également des compétitions de construction d’igloos à différentes périodes de l’année. De cette manière, l’igloo n’est pas une relique du passé, mais bien un objet de valeur culturelle d’aujourd’hui. 


Guide pédagogique perspectives autochtones

Collection Inuit

Liens externes