Hubert, Yvonne

Yvonne Hubert. Pianiste, professeure (Mouscron, Belgique, 28 mai 1895 - Montréal, 8 juin 1988). Premier prix piano (Cons. de Lille) 1906, premier prix piano (Cons. de Paris) 1911, LL.D. h.c. (Concordia) 1981. Elle fit ses premières études au Cons. de Lille.

Hubert, Yvonne

Yvonne Hubert. Pianiste, professeure (Mouscron, Belgique, 28 mai 1895 - Montréal, 8 juin 1988). Premier prix piano (Cons. de Lille) 1906, premier prix piano (Cons. de Paris) 1911, LL.D. h.c. (Concordia) 1981. Elle fit ses premières études au Cons. de Lille. Ses dons exceptionnels ayant été remarqués par Alfred Cortot, Gabriel Fauré et André Gédalge, elle entra au Cons. de Paris (1906) où elle travailla le piano avec Marguerite Long et ensuite (1908) avec Cortot. Elle travailla l'écriture avec Maurice Emmanuel et la musique de chambre avec Camille Chevillard. Guidée par Fauré, qui lui confia l'exécution de plusieurs de ses oeuvres, elle entreprit une carrière en France, en Belgique, au Canada et aux États-Unis, à la fois comme soliste, chambriste et accompagnatrice de son frère Marcel, violoncelliste. Elle s'établit à Montréal en 1926 et fonda (1929) l'École de piano Alfred-Cortot afin de faire connaître la tradition française et la méthode de son maître. Elle enseigna au CMM (1945-70) où elle produisit des sujets tels que Suzanne Blondin, Michel Dussault, Serge Garant, Gilles Manny, William Stevens et Ronald Turini. À l'École Vincent-d'Indy (1952-79) et dans plusieurs autres institutions, elle forma des pianistes dont plusieurs furent lauréats de concours nationaux et internationaux, notamment Henri Brassard, Réjean Coallier, Marc Durand, Janina Fialkowska, Marc-André Hamelin, Claude Labelle (b 12 mai 1960, d 27 mars 2002), André Laplante, Louis Lortie et William Tritt. Considérée comme l'une des plus éminentes éducatrices du Canada, elle a exercé une influence prépondérante sur plusieurs générations de pianistes. Sa forte personnalité, son dynamisme et la qualité exceptionnelle de son enseignement ont profondément marqué ses nombreux élèves, lesquels perpétuent sa pédagogie, son style et sa pensée dans tous les secteurs de la musique. Elle a obtenu la médaille du canadien de la musique et un Diplôme d'honneur de la CCA en 1979 ainsi que le Prix de musique Calixa-Lavallée 1987. La PDA lui a rendu hommage en 1989 en donnant son nom à la grande salle de répétition.


Lecture supplémentaire

  • Musiciennes de chez nous