Lieux historiques du Canada

Les lieux historiques sont des endroits qui sont reconnus pour leur importance dans l’histoire canadienne. Les lieux historiques provinciaux et territoriaux sont désignés par les gouvernements provinciaux et territoriaux, alors que les lieux historiques nationaux sont désignés par le gouvernement fédéral. Au niveau fédéral, la Commission des lieux et monuments historiques du Canada désigne également des personnages et des événements d’importance nationale, en plus des sites. Ces personnages et ces événements sont souvent commémorés par une plaque dans un endroit physique. Les municipalités ont également souvent le pouvoir de désigner des lieux d’importance locale, tout comme les organismes autochtones, en vertu d’ententes sur l’autonomie gouvernementale. Finalement, les lieux historiques peuvent être désignés à plus d’un niveau (par exemple, provincial et national) (voir aussi Lieux historiques nationaux au Canada ; Sites du patrimoine mondial des Nations Unies).

Les lieux historiques sont des endroits qui sont reconnus pour leur importance dans l’histoire canadienne. Les lieux historiques provinciaux et territoriaux sont désignés par les gouvernements provinciaux et territoriaux, alors que les lieux historiques nationaux sont désignés par le gouvernement fédéral. Au niveau fédéral, la Commission des lieux et monuments historiques du Canada désigne également des personnages et des événements d’importance nationale, en plus des sites. Ces personnages et ces événements sont souvent commémorés par une plaque dans un endroit physique. Les municipalités ont également souvent le pouvoir de désigner des lieux d’importance locale, tout comme les organismes autochtones, en vertu d’ententes sur l’autonomie gouvernementale. Finalement, les lieux historiques peuvent être désignés à plus d’un niveau (par exemple, provincial et national) (voir aussi Lieux historiques nationaux au Canada ; Sites du patrimoine mondial des Nations Unies).


Fort Langley

Édifices

Plusieurs édifices sont désignés lieux historiques parce qu’ils sont associés au passé. Les bâtiments peuvent être évalués en raison de leur âge ou de leur architecture (p. ex. les vieilles gares ferroviaires, les édifices gouvernementaux, les maisons), en raison de leurs liens à des personnages importants (p. ex. Perkins House, Haliburton House, McCulloch House) ou encore, parce qu’ils représentent un aspect important de l’histoire et la culture canadienne (p. ex. la Maison Bantin, lieu de découverte de l’insuline). Parfois, des rues (p. ex. la rue Great George à Charlottetown) ou des quartiers entiers (p. ex. Dawson, la vieille ville de Québec) sont désignés comme lieux historiques. Les bâtiments historiques sont souvent restaurés et utilisés comme hôtels, comme musées, ou comme attractions touristiques. Les canaux, les phares, les cimetières et les fortifications historiques sont d’autres exemples de patrimoine bâti couramment désignés.

Sites archéologiques

Le parc provincial Writing-on-Stone

Dans le parc provincial Writing-on-Stone on trouve des milliers de pictogrammes et pétroglyphes incisés sur les falaises de grès.

Plusieurs sites archéologiques illustrant des moments importants de l’histoire autochtone et européenne du Canada sont des lieux historiques. Ces lieux contiennent généralement des vestiges structuraux (p. ex. L’Anse aux Meadows), des artéfacts (p. ex. Debert), ou de l’art rupestre (p. ex. le Site archéologique Writing-on-Stone). Ces vestiges sont interprétés à travers l’archéologie. Certains de ces endroits, tels Writing-on-Stone et le Tumulus Serpent, demeurent sacrés pour les peuples autochtones.

Champs de bataille et paysages

Forteresse de Louisbourg

Certains endroits qui ne contiennent pas nécessairement d’édifices, de structures ou d’objets historiques sont aussi déclarés lieux historiques, soit parce qu’ils ont été le lieu d’événements importants ou parce qu’ils sont associés à une tradition ou à un groupe culturels. Par exemple, plusieurs endroits ont été commémorés en raison des batailles historiques qui s’y sont déroulées. D’autres exemples sont les paysages ruraux, telle la ferme expérimentale centrale à Ottawa, qui reflète la philosophie de l’agriculture du 19e siècle, les jardins historiques, ou les paysages culturels autochtones (p. ex. Kejimkujik).

Individus


Des individus proéminents, tels que les premiers ministres du Canada et d’autres figures politiques, militaires ou religieuses importantes, peuvent également être commémorés dans le cadre du programme des lieux historiques nationaux. Dans la plupart des cas, des plaques commémoratives sont érigées à un endroit associé à ces personnes. Par exemple, on trouve une plaque commémorative en l’honneur de la docteure Jennie Trout, première femme médecin à obtenir un droit de pratique au Canada, à l’extérieur du Kingston Women’s Medical College, que Docteure Trout a aidé à financer.

Événements

Les événements de l’histoire canadienne sont également célébrés par des désignations de lieux historiques. Ceux-ci incluent la migration des gens de Thulé, la chasse à la baleine basque, l’entrée des femmes dans les forces armées, l’expédition Palliser dans les Rocheuses, et l’établissement du chemin de fer Intercolonial


Liens externes

//