Benjamin Hart

Benjamin Hart, homme d'affaires (Montréal, 10 août 1779 -- New York, N.Y., 27 févr. 1855). Frère de Moses Hart et fils d'Aaron Hart, un éminent marchand de Trois-Rivières, Benjamin exerce le même emploi que son père, tout d'abord à Trois-Rivières et à Montréal, puis presque exclusivement à Montréal.

Benjamin Hart, homme d'affaires (Montréal, 10 août 1779 -- New York, N.Y., 27 févr. 1855). Frère de Moses Hart et fils d'Aaron Hart, un éminent marchand de Trois-Rivières, Benjamin exerce le même emploi que son père, tout d'abord à Trois-Rivières et à Montréal, puis presque exclusivement à Montréal. Il est un fervent défenseur des libertés civiles des Juifs. En 1833, on lui offre un poste de juge de paix à Montréal, ainsi qu'à Samuel B. Hart et à Moses Hayes; Hayes et lui refusent la nomination jusqu'en 1837, année où l'on adopte une loi pour permettre aux Juifs de prêter un serment professionnel qui n'est pas inconciliable avec leur religion. Benjamin Hart est aussi un ardent défenseur de la réouverture et de la restauration de la synagogue Shearith Israel de Montréal. Commerçant prospère, généreux président d'honneur d'oeuvres de bienfaisance, dénonciateur de la cause des Patriotes et membre de la milice, Hart signe le manifeste en faveur de l'annexion aux États-Unis en 1849. Peu après, il déménage à New York.


Liens externes