Graton, Fernand

Fernand Graton. Chef d'orchestre et de choeur, maître de chapelle, professeur (Montréal, 2 février 1921 - Brossard (Qc), 2 août 2000). Il reçut de sa mère sa première formation musicale.

Graton, Fernand

Fernand Graton. Chef d'orchestre et de choeur, maître de chapelle, professeur (Montréal, 2 février 1921 - Brossard (Qc), 2 août 2000). Il reçut de sa mère sa première formation musicale. Par la suite, il étudia le violon, puis le piano et l'orgue avec Auguste Descarries, Georges-Émile Tanguay et Gilberte Martin. Il suivit aussi des cours d'écriture (1933-40). Attiré par la direction, il fonda l'OS des jeunes de Montréal dont il fut le directeur artistique (1945-51). Boursier du gouvernement du Québec (1949-51), il étudia à New York avec Léon Barzin (direction d'orchestre) et, durant l'été de 1950, fut l'élève de Serge Koussevitzky, Hugh Ross et Jacques Ibert au Berkshire Music Center de Tanglewood, Mass. En 1951, il dirigea un concert avec choeur et orchestre au Festival de Tanglewood. De 1950 à 1965, il dirigea aussi le Choeur bleu et or (rebaptisé Choeur des étudiants de l'Université de Montréal en 1962), qui se fit entendre à Tanglewood (1961, 1962) ainsi qu'avec l'OSM à plusieurs reprises. En 1957, il ést au pupitre de la Philharmonia, un orchestre d'amateurs fondé cette même année. C'est sous sa direction que les Chanteurs du Québec participèrent au Festival triennal de la Zimriya réunissant des chorales de plusieurs pays en Israël (1964). Sa carrière l'amena à diriger dans plusieurs villes canadiennes et américaines, en autres à Boston pour le réseau PBS, et par ailleurs dans le cadre d'une série éducative au réseau WNYC. Il occupa aussi le poste de directeur artistique associé de l'Orchestre symphonique du Mont-Royal et fut chef invité à l'Orchestre de chambre de Hull. À partir de 1950, il enseigna à l'Université de Montréal et ce pendant une quinzaine d'années. Il fut aussi professeur au collège Saint-Laurent et au séminaire de Sainte-Thérèse. En 1960, il était titulaire des classes d'ensemble instrumental à l'École Vincent-d'Indy. Nommé secr. général du Cons. de musique du Québec en décembre 1964, il devint aussi la même année dir. adj. au CMM. Il fut m. c. à l'église Saint-Viateur (1958-65) et fondateur et dir. du Cons. de Hull (1967-78). Il a agi comme conseiller cadre à la direction générale du Conservatoire de musique du Québec au MACQ.