Goderich

Goderich, ville de l'Ont.; pop. 7521 (recens. 2011), 7563 (recens. 2006); const. en 1850; chef-lieu du comté de Huron. Goderich est située sur une falaise surplombant le lac Huron, à l'embouchure de la rivière Maitland, à 130 km au nord-est de SARNIA.

Goderich, ville de l'Ont.; pop. 7521 (recens. 2011), 7563 (recens. 2006); const. en 1850; chef-lieu du comté de Huron. Goderich est située sur une falaise surplombant le lac Huron, à l'embouchure de la rivière Maitland, à 130 km au nord-est de SARNIA. L'endroit, doté d'un petit havre naturel, est repéré en 1827 par William « Tiger »DUNLOP, de la CANADA COMPANY. Un ancien pont du chemin de fer du Canadien Pacifique a été aménagé pour les piétons et ceux-ci peuvent l'emprunter pour accéder, de l'autre côté de la rivière, au Tiger Dunlop Heritage Trail (voir SENTIERS ET COULOIRS DE VERDURE).

La ville doit son nom à lord Goderich, premier ministre britannique de 1827 à 1828. En 1828, on défriche un sentier de 97 km à travers une région boisée pour accéder au site. En 1829, on trace un plan de la ville avec l'idée qu'elle deviendra un entrepôt pour les produits de l'exploitation des 400 000 ha du Huron Tract appartenant à la Canada Company.

Les rues de la ville sont larges et comptent trois voies. Elles sont bordées d'arbres et partent d'un carrefour central de forme octogonale, comme les rayons d'une roue. Le développement de la ville ne répond pas aux attentes avec un commerce de portée locale, et ce, malgré qu'elle devienne le terminus d'une entreprise de chemin de fer de Buffalo en 1858. En 1866, la découverte de mines de sel par des prospecteurs de pétrole la dote d'une industrie majeure. Depuis les années 1870, l'économie se maintient, mais elle connaît cependant un léger essor grâce à l'industrie de villégiature. Les pierres massives de la prison historique du comté de Huron (1839-1842) contrastent avec son architecture gracieuse. Les cours d'exercice sont entourées d'un mur de forme octogonale.


Liens externes