Fondation d'études du Canada

La Fondation d'études du Canada a été créée en 1970 à la suite des conclusions du Projet national d'histoire (1965-1968) qui avait révélé l'ignorance profonde de l'élève canadien moyen du secondaire au sujet du pays. Grâce à ce projet, A.B.

Fondation d'études du Canada

La Fondation d'études du Canada a été créée en 1970 à la suite des conclusions du Projet national d'histoire (1965-1968) qui avait révélé l'ignorance profonde de l'élève canadien moyen du secondaire au sujet du pays. Grâce à ce projet, A.B. Hodgetts comprendra aussi que les cours dispensés sur le Canada constituent eux-mêmes une source de division. Il cherchera donc à créer des occasions permettant aux Canadiens de différents niveaux d'instruction et de différentes régions de faire équipe dans des projets d'études canadiennes transcendant les barrières linguistiques, culturelles et régionales. Au cours de la période expérimentale initiale de cinq ans, Walter L. GORDON agira à titre de président et de collecteur de fonds auprès du secteur privé, et Hodgetts et George S. Tomkins, de codirecteurs des activités. Les dépenses de la première année dépassent 500 000 $.

Dès 1974, la fondation peut compter sur un solide noyau de participants actifs; elle est soutenue par les ministères provinciaux de l'Éducation et par le Secrétariat d'État. Elle reçoit aussi des contributions en nature d'enseignants, d'écoles et d'instances scolaires locales. Le budget de l'année 1975-1976 s'élève à 600 000 $.

De 1978 à 1986, le soutien direct proviendra quasi exclusivement du Secrétariat d'État, les dépenses annuelles atteignant alors moins de 300 000 $. Pendant 15 ans, la fondation sera le seul producteur sans but lucratif de matériel didactique sur le Canada. Elle introduit de nouvelles approches de l'enseignement sur le Canada. Quelque 30 000 enseignants canadiens seront formés en la matière. Autres réalisations à mettre à son actif : production et publication de quelque 150 guides pédagogiques, stimulation d'un nouveau marché du manuel scolaire canadien, mise sur pied d'un réseau de plus de 2000 enseignants à travers le pays, distribution d'un bulletin bilingue très populaire (Contact) et promotion d'une approche structurée des études canadiennes (décrite dans Perspectives nouvelles en enseignement du Canada, publié en 1978). Ses objectifs initiaux atteints, la fondation se dissout en 1986.

Voir aussi ÉTUDES CANADIENNES.