Fleurimont

À l'origine, Fleurimont fait partie du canton d'Ascot, mais les propriétaires terriens, lassés de devoir se rendre à Lennoxville pour payer leurs taxes, décident de créer leur propre municipalité.

Fleurimont

Fleurimont

Fleurimont, ville du Québec; pop. 16 521 (recens. 2001), 16 262 (recens. 1996), 14 727 (recens. 1991); superf. 35,47 km2; const. en 1993; située dans la région des CANTONS DE L'EST, à environ 150 km à l'est de Montréal. Elle est située à l'est de SHERBROOKE dont elle est en partie séparée par la rivière SAINT-FRANÇOIS.

Historique

À l'origine, Fleurimont fait partie du canton d'Ascot, mais les propriétaires terriens, lassés de devoir se rendre à Lennoxville pour payer leurs taxes, décident de créer leur propre municipalité. Le 7 août 1937, une part appréciable du canton d'Ascot, avec une population de 800 habitants, devient la municipalité d'Ascot Nord. À la suite de problèmes de livraison du service postal desservant les municipalités d'Ascot et d'Ascot Corner, on décide de renommer l'endroit Fleurimont, d'après le nom du chevalier de Fleurimont, officier de l'armée canadienne au début du XIXe siècle. La population augmente d'abord lentement et demeure inférieure à 5 000 habitants jusqu'au début des années 70, époque à laquelle on construit une infrastructure adéquate. Les gens délaissent alors Sherbrooke pour Fleurimont.

Économie

La ville est un centre de recherche et de développement en sciences médicales et biologiques. Le Centre hospitalier universitaire de santé de l'Estrie (CUSE) est le pilier de cette activité. Il abrite la faculté de médecine de l'UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE et un centre de recherche clinique. De plus, le Parc biomédical se trouve à proximité. En 1998, on a annoncé un nouveau projet privé, Néokimia, qui fera appel à l'expertise de l'Institut de pharmacologie de l'université.