Eberhard Heinrich Zeidler

Eberhard Heinrich Zeidler, O.C., O.Ont., architecte (né le 11 janvier 1926 à Braunsdorf, en Allemagne). Avec Ron Keenberg, du cabinet d’architectes IKOY, Eberhard Zeidler est un des architectes canadiens qui s’est le mieux imposé en exploitant le thème de la technologie en design architectural

Institute Mohawk-McMaster
Institute Mohawk-McMaster, 1967-73 par Craig, Zeidler, Strong Architects.

Eberhard Heinrich Zeidler, O.C., O.Ont., architecte (né le 11 janvier 1926 à Braunsdorf, en Allemagne). Avec Ron Keenberg, du cabinet d’architectes IKOY, Eberhard Zeidler est un des architectes canadiens qui s’est le mieux imposé en exploitant le thème de la technologie en design architectural. Il est reconnu pour le caractère innovateur de ses projets autant que pour l’humanisme de son design. Ami de Jane Jacobs, il a su prendre en compte à la fois le rôle du bâtiment dans son environnement urbain et son rôle dans la vie des gens qui l’utilisent.

Formation et début de carrière

Après avoir survécu à un passage dans la marine allemande pendant la Deuxième Guerre mondiale, Eberhard Zeidler reçoit une formation marquée par l’influence de l’école d’architecture et de design du Bauhaus à Weimar, en République démocratique allemande (Allemagne de l’Est) et du Technische Hochschule à Karlsruhe, en République fédérale de l’Allemagne (Allemagne de l’Ouest). Après s’être enfui en RFA, il se joint au bureau de son ancien professeur, l’architecte du Bauhaus bien connu Emanuel Lindner, et construit une série d’usines et de bâtiments médicaux. Il émigre au Canada en 1951 et se joint au cabinet Blackwell and Craig à Peterborough, en Ontario. Il fonde ensuite Zeidler Partnership (1975) à Toronto, puis Zeidler Roberts Partnership/Architects avec Alf Roberts. Zeidler Roberts étend ses opérations sur la scène internationale avec des bureaux à Washington, DC, à West Palm Beach, en Floride, à Londres, en Angleterre, et à Berlin, en Allemagne. Aujourd’hui, le nom de Zeidler est associé au cabinet Zeidler Partnership Architects.

Innovations technologiques et durables

L’influence de l’école du Bauhaus a sensibilisé Eberhard Zeidler à l’aspect technologique du design architectural. Parmi les thèmes technologiques présents dans les travaux qui ont établi sa réputation, on retrouve des équipements mécaniques et structuraux (particulièrement, des conduites d’aération visibles) et des éléments qui facilitent les déplacements et la communication. Le Centre des sciences de la santé de l’Université McMaster (1972), conçu par Craig, Zeidler and Strong, comporte des modules de construction géométriques avec des tours de service et d’accès vitrées. Les poutres d’acier, les conduites et le système automatisé de distribution de matériel sont visibles, donnant au bâtiment l’allure d’un immense jeu de construction pour enfants. L’édifice est reconnu pour son design innovateur, qui lui permet de recevoir des ajouts mécaniques et électriques afin de changer sa vocation au besoin. Puisque la médecine évolue constamment, Eberhard Zeidler a décidé de concevoir un édifice qui pourrait être adapté au changement, plutôt qu’être démoli et reconstruit. L’étalage d’efficacité mécanique est agrémenté par un décor aux couleurs vives et une généreuse présence de verdure et de cours intérieures. Le style pompeux de certains projets ultérieurs, comme le Rogers Cantel Office Campus, à Toronto, marque une rupture très nette avec l’austérité des premières réalisations et témoigne d’une transition difficile du modernisme à des tendances architecturales plus récentes.

Réalisations notables

Parmi ses autres réalisations notables, on retrouve Ontario Place (1968-1971) et le Eaton Centre (1974-1981) à Toronto ; avec Bregman and Hamann, le Walter C. Mackenzie Health Sciences Centre, à Edmonton (1975-1986); le plan directeur du Yerba Buena Gardens, à San Francisco (1980-1984); le Queen’s Quay Terminal, à Toronto (1979-1983); Canada Place, pour Expo 86, à Vancouver ; le MediaPark, à Cologne, en Allemagne (plan directeur lauréat d’une compétition internationale; la première structure, Cinedom, conçue par Zeidler Roberts, a été réalisée en 1991) et le Raymond F. Kravis Center for the Performing Arts, à West Palm Beach, en Floride. Les travaux réalisés depuis 1990 incluent la Hospital for Sick Children de Toronto, l’hôpital Princess Margaret, à Toronto, l’école de gestion Joseph L. Rotman de l’Université de Toronto et l’agrandissement de l’aile des services cliniques du Centre de santé de Sunnybrook, à Toronto. Dans toutes ces réalisations, il a continué à inclure de vastes espaces d’atriums intérieurs, un grand thème de ses premiers travaux, qui lui a valu une renommée mondiale dans les années 1970.

Si Eberhard Zeidler est moins connu en tant qu’architecte résidentiel (il a conçu une vingtaine de résidences privées dans une carrière qui s’étend sur près d’un demi-siècle), à la fin des années 1960 il a construit pour lui et sa famille une maison remarquable. La structure de verre, de quatre étages, est installée au fond d’un ravin escarpé, couvert d’arbres, dans le quartier de Rosedale à Toronto.

Zeidler Partnership Architects

Basé à Toronto, en Ontario, Zeidler Partnership est un important acteur sur la scène internationale, avec des bureaux à Victoria et Calgary, ainsi qu’à Londres, Berlin, Beijing, Chengdu et Abu Dhabi. Les projets entrepris par le cabinet sont caractérisés par l’innovation, le sens pratique et l’excellence du design. Zeidler Partnership offre une gamme de services complète, des plans directeurs aux plans architecturaux en passant par le design d’intérieur. Il a obtenu des contrats de beaucoup d’organismes internationaux, comme le Centre cardiaque à Coswig et le Centre municipal de Suhl, tous deux en Allemagne, ainsi que les premières phases d’un vaste lotissement résidentiel autour de Berlin (avec l’ex promoteur immobilier canadien Robert Campeau). Parmi les projets qui chevauchent le XXe et le XIXe siècles, on retrouve le Columbus Centre for Marine Research & Exploration et le Homer Gudelsky Building du University of Maryland Medical System, tous deux à Baltimore, au Maryland. Une autre très belle réalisation de Zeidler Partnership est un magnifique projet communautaire, le Purdy Crawford Centre for the Arts à Sackville, au Nouveau-Brunswick (2014), qui sert d’entrée au campus de l’Université Mount Allison. Le projet reprend le grès rouge caractéristique du campus et comporte une série de cours intérieures qui servent de lieux de rencontre ou de repos entre les différentes zones du bâtiment. Le Ryerson Student Learning Centre (construit en 2015 en collaboration avec la firme norvégienne Snohetta), un projet fort prisé, comporte des éléments durables comme un toit vert et un éclairage écoénergétique, et une façade au design exceptionnel. Dans le même esprit, The Bow, un gratte-ciel du centre-ville de Calgary, réalisé en partenariat avec Foster and Partners, a transformé la silhouette de la ville, avec sa façade de verre écoénergétique, ses atriums intérieurs et ses jardins suspendus.

Prix et distinctions

Médaille du Gouverneur général en architecture pour le Eaton Centre (1982)

Médaille du Gouverneur général en architecture pour le Detroit Receiving Hospital (1982)

Prix du Gouverneur général pour l’architecture pour le Queen’s Quay Terminal (1986)

Officier de l’Ordre du Canada (1984)

Ordre de l’Ontario (1984)

Médaille d’or de l’Institut royal d’architecture du Canada (1986)

Prix Toronto Arts pour l’œuvre de toute une vie (1987)

Prix d’excellence de Canadian Architect pour le Ryerson Student Leaning Centre (2016)