Don Messer and His Islanders

Dès que l'émission fut parmi les plus populaires de la radio canadienne, Messer et les Islanders commencèrent à se produire à l'extérieur des Maritimes, effectuant leur première tournée en Ontario en 1949.

Don Messer and His Islanders

Don Messer and His Islanders. Ensemble de musique du bon vieux temps, le plus populaire au Canada au milieu du XXe siècle surtout grâce à ses émissions de radio et de télévision pour la SRC. Il fut formé en 1939, pour jouer à la station radiophonique CFCY à Charlottetown, par le violoneux Don (Donald Charles Frederick) Messer (Tweedside, près Fredericton, 9 mai 1909 - Halifax, 26 mars 1973). Messer, qui commença à jouer du violon à cinq ans, apprit des airs de violoneux auprès d'interprètes locaux - son oncle Jim Messer, Bowman Little, Charlie Bell et d'autres. Il apprit également de sa mère des chansons écossaises et irlandaises. À sept ans, il se produisait à des soirées de danses campagnardes, lors de mariages et d'autres réunions sociales dans la région. Après avoir vécu trois ans à Boston où il fit ses seules études musicales officielles avec Henry Davis et Edith Hurter, il commença sa carrière à la radio en 1929, à la station CFBO de Saint-Jean, N.-B. Un marchand local commandita subséquemment les émissions régulières du petit ensemble de Messer. En 1934, le groupe entreprit, sous le nom des New Brunswick Lumberjacks, une série radiophonique à la CCR, en provenance de la station CHSJ de Saint-Jean. Charlie Chamberlain (Bathurst, N.-B., 14 juillet 1911 - 16 juillet 1972), le seul membre du groupe qui avait travaillé dans des camps de bûcherons, se joignit à l'ensemble à cette époque; par la suite, il fut longtemps le chanteur attitré de Messer. Le groupe de studio compta jusqu'à 19 exécutants dont Chamberlain, Ned Landry à l'harmonica, Julius « Duke » Nielsen à la contrebasse et au banjo, Maunsell O'Neil qui incarnait le personnage d'un bûcheron acadien baptisé « Joe LeBlanc », et Eldon Rathburn au piano. Messer dirigea également un effectif plus restreint, The Backwoods Breakdown, dans ses spectacles personnels dans les Maritimes et le nord-est des États-Unis. Quand il entra à la station CFCY de Charlottetown à titre de dir. mus. en septembre 1939, il forma les Islanders - Chamberlain, Nielsen, Jackie Doyle (piano), Ray Simmons (clarinette et, plus tard, également annonceur, pour remplacer Art MacDonald) et Bill LeBlanc (batterie). En 1944, le groupe se faisait entendre trois fois la semaine au réseau national de la SRC. Le personnel changea au cours des années mais regroupa des membres de longue date tels que le batteur Warren MacRae (qui se joignit à l'ensemble en 1942), le pianiste Waldo Munro (1951) et le guitariste et violoneux Cecil McEachern (1951). D'autres instrumentistes, dont le joueur de banjo Vic Mullen et l'organiste Ray Calder, jouèrent avec les Islanders pendant des périodes plus brèves. La chanteuse Marg Osburne (Moncton, N.-B., 1926 - Rocklyn, Ont., 16 juillet 1977) se joignit au groupe en 1947 et devint (avec Messer et Chamberlain) l'artiste le plus souvent identifié aux Islanders.

Dès que l'émission fut parmi les plus populaires de la radio canadienne, Messer et les Islanders commencèrent à se produire à l'extérieur des Maritimes, effectuant leur première tournée en Ontario en 1949. En 1969, ils avaient déjà fait 18 tournées dont un voyage du centenaire, qui dura 3 mois et inclut 61 villes, en 1967. En 1956, l'ensemble commença à paraître régulièrement à la station CHBY-TV de Halifax. « The Don Messer Show », série estivale présentée au réseau national de la télévision de la SRC, débuta le 7 août 1959 et se poursuivit à l'automne sous le titre de « Don Messer's Jubilee ». L'émission toucha un vaste auditoire et son annulation en 1969 suscita de nombreuses protestations de la part des téléspectateurs; il en fut même question à la Chambre des communes. Néanmoins, une version de « Don Messer's Jubilee » en provenance de la station CHCH-TV à Hamilton, Ont., et mise à la disposition de nombreuses stations débuta la même année et se poursuivit jusqu'à la mort de Messer. Messer et la troupe de « Jubilee » figurent sur un film de l'ONF intitulé Don Messer: His Land and His Music (1971) et des extraits des émissions de télévision furent par la suite commercialisés sur vidéo par les Entreprises de la SRC sous le titre Don Messer's Jubilee en 1985.

« Don Messer's Jubilee », une émission d'une demi-heure, suivait un plan bien établi. Elle commençait par « Goin' to the Barndance Tonight » et incluait quelques airs de violoneux par Messer, des chansons par Osburne puis Chamberlain (qui préférait les chansons irlandaises) et un artiste invité, et s'achevait par un hymne chanté par Osburne et Chamberlain et « Till We Meet Again », joué pendant le déroulement du générique. Les invités réguliers qui participèrent à la série télévisée furent les Buchta Dancers, dirigés par Gunter et Irma Buchta, et l'accordéoniste et chanteur écossais Johnny Forrest qui se joignit à l'ensemble en 1966. Au nombre des artistes fréquemment invités figuraient Stompin' Tom Connors, Myrna Lorrie, Catherine McKinnon, Fred McKenna et Graham Townsend. À la cessation du « Don Messer's Jubilee », Marg Osburne entreprit une carrière au cabaret, particulièrement fructueuse dans l'ouest du Canada, et anima l'émission de télévision « That Maritime Feeling » à la SRC (1977). Parmi les micr. qu'elle enregistra par la suite pour Marathon, « Blues Comin' Round » connut du succès en 1974.

Messer insistait sur le fait que sa musique n'était « pas de la musique western ou de cow-boy. Nos airs sont vieux de deux ou trois cents ans. Ce sont des airs de folklore transmis de génération en génération » (CBC Times, 11-17 avril 1964). En plus des traditionnels « hornpipes », gigues et reels, les Islanders jouèrent de nombreux airs de Messer ainsi que d'Al Cherny, Andy DeJarlis, Jim Magill, Graham Townsend et d'autres. Messer enregistra quelque trente-cinq 78t. pour Apex entre 1942 et 1952; parmi les plus populaires, citons Rippling Water Jig, Woodchoppers Breakdown, Cotton Eyed Joe, Don Messer's Breakdown, Highlevel Hornpipe et Spud Island Breakdown. Plus de 30 micr. ont aussi paru chez Apex, MCA, Rodeo et des étiquettes affiliées à Rodeo. La compilation The Good Old Days (MCA TVLP-79052) parut en 1980 avec plus de 100 000 exemplaires commandés à l'avance par les distributeurs. Des recueils de pièces de Messer ont été publiés chez Thompson : Original Old Tyme Music (1942), « Way Down Fiddlin » Tunes (1948), Canadian Hoedowns (1952) et Barndance Breakdowns (1954). Un cinquième recueil parut chez Canadian Music Sales en 1967.

Dans leur notice sur la pochette du micr. de Graham Townsend The Great Canadian Fiddle, les folkloristes Dorothy et Homer Hogan signalent que Messer a réalisé une synthèse des traditions nombreuses et diversifiées des violoneux au Canada, influençant d'autres violoneux par un style « aussi propre, direct et soigné qu'une ferme bien entretenue » et marqué par « une simplicité toute terrienne ». Sa stature parmi les violoneux canadiens est attestée par les micr. que lui ont dédiés Townsend, Bill Guest et Reg Hill. Le Country Music Hall of Fame à Nashville conserve un de ses violons et sa bibliothèque et ses documents personnels ont été déposés aux archives provinciales de la Nouvelle-Écosse. Il fut admis à titre posthume au Hall of Honour de la CCMA en 1985, et au Canadian Country Music Hall of Fame en 1989 avec Chamberlain et Osburne. Une comédie musicale, que son auteur John Gray décrit comme la lettre d'un admirateur, fut créée au Neptune Theatre à Halifax en 1985, avant de partir en tournée au Canada. Le Theatre Plus de Toronto en donna une nouvelle version en 1989, avec Catherine McKinnon dans le rôle de Marg Osburne.


Music of
Don Messer and His Islanders

Lecture supplémentaire

  • MacDonald, David. 'The breakdown boys from Spud Island,' Maclean's, 15 Oct 1953, repr Radio Guide, Nov 1986

    Russell, Franklin. 'This band won't believe it's famous,' Star Weekly, 23 Jan 1960

    McCall Newman, Christina. 'What makes the Messer show go?' Chatelaine, Jan 1961

    Dexter, Susan. 'Everybody here loves Charlie Chamberlain,' Maclean's, 18 Sep 1965

    MacLeod, Stewart. 'Good grief, it's Charlie Chamberlain,' Weekend Magazine, 5 Nov 1966

    Hillen, Ernest. 'The death of Don Messer's Jubilee,' Weekend Magazine, 21 Jun 1969

    Sellick, Lester B. Canada's Don Messer (Kentville, NS, 1969)

    Brown, Dick. 'Marg Osburne's home on the range,' Canadian Magazine, 19 Jul 1975

    Guettel, Alan. 'Rookie producer "finds" Messer,' Toronto Star, 4 Jan 1980

    Wagner, Vit. 'Musical about Don Messer fondly recalls "a gentler time",' Toronto Star, 28 Jul 1989

Liens externes