Deadmau5

​Joel Thomas Zimmerman (également connu sous le nom de Deadmau5), producteur de musique électronique et house progressive, artiste-interprète, compositeur (né le 5 janvier 1981 à Niagara Falls, en Ontario).

Joel Thomas Zimmerman (également connu sous le nom de Deadmau5), producteur de musique électronique et house progressive, artiste-interprète, compositeur (né le 5 janvier 1981 à Niagara Falls, en Ontario). Plus connu sous son nom de scène, Deadmau5 (qui se prononce « dead mouse », ce qui veut dire souris morte) et pour son logo emblématique « mau5head » en forme de tête de souris stylisée, Joel Zimmerman est l’un des musiciens électroniques les plus en vue sur la scène mondiale. Il a joué un rôle de tout premier plan dans la renaissance de la musique dance électronique connue sous son acronyme anglais EDM et a été le premier artiste canadien à se produire à guichets fermés au Centre Rogers et le premier artiste de musique électronique à faire la couverture du magazine Rolling Stone qui a décrit sa musique comme « une variété mélodique et planante de house impétueuse etjubilatoire». Son mélange révolutionnaire de musique électronique et de house, ses compositions cinématiques originales et ses spectacles exaltants lui ont valu de multiples sélections pour les Grammy Awards et plusieurs prix Juno.

Jeunes années et carrière

Joel Zimmerman est le fils de Rod Zimmerman qui travaille dans une usine General Motors et de Nancy, une artiste visuelle. Enfant, il apprend le piano et manifeste durant sa jeunesse un intérêt marqué pour les ordinateurs et les jeux vidéo. S’inspirant de la musique de jeu vidéo, il commence à composer, à 15 ans, de la musique 8-bits, appelée également chiptune, en recyclant de vieilles puces d’ordinateur. Il approfondit sa maîtrise des derniers outils audio numériques en travaillant pour une émission de radio locale dans sa ville natale de Niagara Falls. Ultérieurement, il gagne sa vie comme compositeur pour une entreprise produisant de la musique libre de droits.

En 2002, Joel Zimmerman est surnommé le « gars à la souris morte » après avoir raconté sur un site de clavardage qu’il a trouvé une souris morte dans son ordinateur; il utilise ensuite le nom raccourci Deadmau5 comme nom d’utilisateur pour clavarder. En 2005, c’est sous ce nom qu’il sort son premier album, Get Scraped, chez ZOOLOOK, une étiquette de San Francisco. Son deuxième album, Vexillologie, voit le jour en 2006 sous étiquette Play Digital, une entreprise torontoise. Avec leur son distordu inspiré de la musique chiptune et une facture musicale qui rappelle l’electronica des années 1990, les deux albums se différencient nettement de ses œuvres ultérieures caractérisées par une approche musicale tout à la fois plus nuancée, plus foisonnante, plus diversifiée et plus ouverte.

Sa collaboration avec le producteur de musique électronique Steve Duda, sous le nom collectif de BSOD, acronyme de Blue Screen of Death (« l’écran bleu de la mort » Windows), lui vaut son premier véritable succès. Sorti en 2006, le morceau This Is The Hook est conçu, à l’origine, dans un esprit de dérision moquant le caractère stéréotypé que peut prendre la musique house. Composé d’un battement électronique et d’une voix numérisée expliquant la progression du morceau, This Is The Hook atteint la place de no 1 sur le site de vente en ligne de musique électronique Beatport. La popularité de la chanson encourage Joel Zimmerman à envisager plus sérieusement une carrière musicale.

« Faxing Berlin » (2007) et Random Album Title (2008)

En 2007, Joel Zimmerman lance sa propre étiquette, mau5trap records et en 2008, il remporte son premier prix Juno dans la catégorie Meilleur enregistrement dance de l’année pour All U Ever Want, une collaboration avec Billy Newton-Davis. Toujours en 2008, Deadmau5 sort chez Ultra Music, une célèbre étiquette new-yorkaise de musique électronique, un album radicalement innovant, Random Album Title. Encensé par Consequence of Sound pour ses « électro-fouets caractéristiques », l’album l’aide à établir sa signature sonore que le magazine Spin décrit comme « un millefeuille serré d’harmoniques, une jungle de notes si étroitement compressées qu’on entend simultanément une seule et de multiples notes ». Rolling Stone en parle comme d’une « variété mélodique et planante de house impétueuse et jubilatoire ».

Le simple vedette de l’album, « Faxing Berlin », mélange onirique de trance et de house, déjà sorti au Canada en 2007, atteint, en 2009, le sixième rang du palmarès des morceaux les plus populaires en boîte de nuit du magazine Billboard.Random Album Title comprend également « Not Exactly » qui remporte le prix Beatport Music 2008 dans la catégorie Meilleur simple et le simple à succès « I Remember », une collaboration avec le producteur Kaskade qui atteint le premier rang aux palmarès des meilleures diffusions radio dans la catégorie Dance et des morceaux les plus populaires en boîte de nuit du magazine Billboard et la 14e place au classement officiel hebdomadaire des simples au Royaume-Uni, le UK Singles Chart. L’album remporte également un prix Juno en 2009 dans la catégorie Meilleur enregistrement dance de l’année.

For Lack of a Better Name (2009)

Mélange hypnotique et ininterrompu de morceaux, le quatrième album de Deadmau5, For Lack of a Better Name, sorti en 2009, échantillonne la Sonate pour piano no 2 de Frédéric Chopin et inclut des participations spéciales comme vedettes invitées du producteur Rob Swire et du MC Flipside. Le morceau « Ghosts N Stuff », une collaboration avec Rob Swire, trône à la première place du palmarès de diffusion radio seule ou combinée dans la catégorie Dance du magazine Billboard et obtient au Canada une certification or dans la catégorie Téléchargement numérique. For Lack of a Better Name décroche, en 2010, un prix Juno dans la catégorie Meilleur enregistrement dance de l’année. Cette même année, Deadmau5 se classe au sixième rang de la liste des 100 meilleurs DJ établiepar DJ Magazine.

4x4=12 (2010)

Premier succès grand public de Joel Zimmerman, 4x4 = 12 est un mélange accrocheur de techno et de house. L’album atteint le deuxième rang du classement des albums de la catégorie Dance/Electronic du magazine Billboard,décroche une certification platine au Canada et est sélectionné pour les Grammy Awards dans la catégorie Meilleur album Dance/Electronica en 2011. Le morceau « Sofi Needs a Ladder » remporte le prix Juno 2011 dans la catégorie Meilleur enregistrement dance de l’année. En 2010, Joel Zimmerman enlève trois prix lors des International Dance Music Awards, se produit à l’occasion des Jeux olympiques d’hiver de Vancouver et assure les fonctions de DJ organisateur pour les MTV Video Music Awards. Il joue également dans de nombreux festivals de musique, notamment comme tête d’affiche au Coachella Festival et à l’Electric Daisy Carnival. Toujours en 2010, il devient le premier Canadien à se produire à guichets fermés au Centre Rogers à Toronto et le premier artiste dans le monde de la musique électronique à faire de même au Earls Court Exhibition Centre, un lieu chargé d’histoire offrant 19 000 places à Londres en Angleterre.

Album Title Goes Here (2012)

En intégrant du hip-hop et de la musique d’ambiance à sa musique house progressive au style résolument novateur, Deadmau5 offre, avec Album Title Goes Here, l’un de ses enregistrements les plus éclectiques. Incluant des collaborations avec le groupe My Chemical Romance et son chanteur Gerard Way, avec Cypress Hill et avec Imogen Heap, l’album décroche une certification or au Canada. C’est un producteur inconnu jusqu’ici, Chris James, qui fournit à Joel Zimmerman, après l’avoir contacté sur Twitter, les paroles du morceau « The Veldt » qui se classe à la 48e place du palmarès des 50 meilleurs morceaux de l’année 2012 du magazine Rolling Stone.

Cette même année, Deadmau5 devient le premier artiste de musique électronique à faire la couverture du magazine Rolling Stone. En outre, il obtient, toujours en 2012, une sélection pour les prix Juno dans la catégorie Choix du public. Title Goes Here atteint le sommet du classement des albums de la catégorie Dance/Electronic du magazine Billboard et décroche une sélection pour les Grammy Awards 2012 dans la catégorie Meilleur album Dance/Electronica.

7 (minialbum 2013), while (1<2) (album de 2014) et 5 Years of mau5 (compilation de 2014)

En novembre 2013, Joel Zimmerman supprime trois années de morceaux musicaux de son profil SoundCloud et y téléverse un minialbum intitulé 7. Chacune des sept chansons de ce minialbum reçoit le nom latin de l’un des sept péchés capitaux. Les différents morceaux, nimbés d’une musique mélancolique jouée au piano, constituent une rupture par rapport à ses autres productions et mettent en exergue la diversité de ses influences, en particulier celle de la musique classique dans laquelle il a baigné enfant dans le cadre de leçons intensives de piano. En dehors de « Luxuria », toutes les chansons se retrouvent sur l’album while(1<2).

En 2013, Joel Zimmerman et mau5trap records dans son ensemble collaborent avec l’étiquette new-yorkaise Astralwerks, une filiale d’Universal Music Group, pour produire while(1<2). Sorti en 2014, ce premier double album contient 25 morceaux sur une durée de près de 2 h 30. Le titre de l’album fait référence à une expression de programmation informatique synonyme de « boucle infinie ». On trouve sur while(1<2) une grande diversité de styles allant de pièces pour piano tout en douceur à des morceaux enflammés sur lesquels les synthés s’en donnent à cœur joie en passant par des remix de chansons de Trent Reznor. L’album atteint le premier rang du palmarès des albums de la catégorie Dance/Electronic du magazine Billboard et est sélectionné pour les Grammy Awards dans la catégorie Meilleur album Dance/Electronica en 2015. Le simple « Seeya », composé dans le style des Daft Punk avec la participation spéciale de Colleen D’Agostino en invitée vedette, décroche une certification platine dans la catégorie Téléchargement numérique au Canada.

Deadmau5 sort, en novembre 2014, un second double disque rétrospective intitulé 5 Years of mau5. Aux côtés de dix de ses plus grands succès, le disque comprend de nouveaux remix de ses chansons interprétées sur ses albums par d’autres artistes. En mars 2015, Joel Zimmerman interprète « Seeya » avec Colleen D’Agostino lors de la cérémonie des prix Juno à Hamilton en Ontario. En juin 2015, il devient le premier artiste d’EDM à être tête d’affiche au Bonnaroo Music and Arts Festival.

Série Coffee Run sur YouTube

En 2013, Joel Zimmerman lance une websérie intitulée Coffee Run. Chaque épisode, au cours duquel il s’entretient avec un invité qu’il conduit prendre un café dans un Tim Hortons offrant le service au volant, se passe, pour l’essentiel, dans sa Ferrari 458 Spider, surnommée la « Purrari » (quelque chose comme « Ferraronronnement »). Pharrell Williams, Tom Green, Russell Peters, Skrillex et Rob Ford, le tristement célèbre ex-maire de Toronto, font partie de ses invités. L’épisode au cours duquel il s’entretient avec Rob Ford, qui sort juste d’une cure de désintoxication, fait les manchettes internationales et est visionné près d’un million de fois sur YouTube. Joel Zimmerman vend sa Ferrari sur Craigslist en 2014 et fait don de la somme ainsi obtenue à la SPA de Toronto.

Actions en justice pour infraction aux droits d’auteur : logo Deadmau5 et « mau5head »

Après avoir conçu le logo deadmau5 en 2002 en utilisant un logiciel de modélisation 3D, Joel Zimmerman est convaincu par un ami de le transformer en un masque qu’il porte pour la première fois lors d’un spectacle de Deadmau5 à Halifax en 2008. Ultérieurement, de nouveaux modèles du masque « mau5head », dotés de DEL programmables et offerts dans différentes couleurs et différents modèles, sont conçus par la Jim Henson Company. De nombreux admirateurs créent leur propre « mau5head » unique (les vidéos donnant sur YouTube des instructions à cet effet sont visionnées plusieurs centaines de milliers de fois) qu’ils portent lors des concerts.

En 2013, Joel Zimmerman tente d’obtenir les droits d’auteur aux États-Unis pour son logo Deadmau5 qui constitue déjà une marque déposée dans des dizaines d’autres pays dans le monde entier. Cependant, la Walt Disney Company dépose une plainte en 2014 pour l’empêcher de devenir propriétaire d’une marque déposée aux États-Unis, arguant du fait que ses oreilles de souris ressemblent fortement à celles de Mickey Mouse. Disney estime que cela nuirait à ses activités aux États-Unis et dans le reste du monde. Joel Zimmerman adresse alors une réponse approfondie au Trademark Office, comparant les deux logos et affirmant que Disney avait tenté de collaborer avec lui sur plusieurs projets, et ce, même après avoir déposé une requête officielle s’opposant à ce qu’il obtienne une marque déposée pour son logo. En juin 2015, l’affaire est toujours en cours.

Controverses

En 2010, Joel Zimmerman et Tommy Lee auraient été bannis du Coachella Music Festival par son promoteur, Paul Tollett. Les deux hommes évoquent cet incident dans un épisode de CoffeeRun au cours duquel ils admettent « avoir fait atterrir un hélicoptère dans un champ où brûlaient des fourgonnettes » et décrivent l’intensité de la colère de Paul Tollett qui s’en est suivi.

Joel Zimmerman formule en toute franchise et sans ambages ses opinions sur les autres musiciens en se servant fréquemment, pour exprimer ses griefs à leur encontre, des médias sociaux ou d’entrevues qu’il accorde. À l’occasion de la prestation d’Arcade Fire au Coachella Festival en 2014, Win Butler lance un appel « à tous les groupes présents au festival qui continuent à jouer sur de vrais instruments », une attaque à peine voilée vis-à-vis de l’EDM. En réponse, Joel Zimmerman rédige une série de gazouillis visant le groupe rock, par exemple : « se rappeler qu’un ordinateur est un outil, pas un instrument » ou « si je veux regarder de vrais artistes jouer, je choisirais l’opéra avant de perdre une seule foutue minute de ma vie avec Arcade Fire ». En 2012, lors du Ultra Music Festival, Madonna présente une prestation sur scène du producteur de musique électronique Avicii en demandant à la foule si elle a vu « molly », un mot d’argot désignant l’ecstasy aussi appelée MDMA. Joel Zimmerman réagit en traitant Madonna d’idiote, faisant valoir qu’elle adresse aux jeunes du public un message dangereux. En 2013, dans une entrevue au magazine Vibe, il déclare qu’il déteste Kanye West et que la musique de Mumford & Sons constitue « un folk ennuyeux de m.... ».

Ironiquement, en dépit de son succès en tant qu’artiste d’EDM et de son influence dans ce genre de musique, Joel Zimmerman est un critique virulent de l’EDM, des DJ et des autres autres producteurs de musiques électroniques. Il déteste être traité d’artiste d’EDM ou de DJ et pense que ces derniers n’ont aucun mérite technique. En 2012, dans une entrevue accordée au magazine Rolling Stone, il attaque le DJ David Guetta en affirmant que ses prestations consistent uniquement à passer de la musique préenregistrée et qu’il se contente d’appuyer sur la touche « Lecture ». Il compare également l’EDM à la musique disco et estime que, à l’image de cette dernière, elle ne constitue qu’un effet de mode et n’occupera le devant de la scène que pendant une période très limitée. En 2014, dans une entrevue donnée au magazine Rolling Stone, il établit un parallèle entre l’EDM et un navire en perdition, précisant : « En tant que genre musical, l’EDM a déjà amorcé sa chute depuis ces deux dernières années. Peut-être pas l’industrie. Peut-être y aura-t-il encore tout un nouveau troupeau de moutons de Panurge qui suivront cette m...., ce qui représente pour ce genre une foutue chance! »

Distinctions

En 2011, le nom de Joel Zimmerman est ajouté à l’Arts and Culture Wall of Fame à Niagara Falls. Il n’y avait pas été inclus à l’origine, le Comité des arts et de la culture s’étant mis d’accord sur un maximum de six membres, cependant il a été intronisé après une vive réaction du public et des membres du conseil municipal.

Pour commémorer le lancement de la résidence de Deadmau5 au Wynn Hotel à Las Vegas, le maire de la ville proclame le 2 janvier 2012 « Deadmau5 Day » à Las Vegas. Le 1er juillet 2014, Joel Zimmerman est choisi pour conduire le défilé de la fête du Canada de Niagara Falls et reçoit une clé de la ville.

Prix

Prix Juno

Enregistrement dance de l’année (After Hours) (2008)

Enregistrement dance de l’année (Random Album Title) (2009)

Enregistrement dance de l’année (For Lack of a Better Name) (2010)

Enregistrement dance de l’année (Sofi Needs a Ladder) (2011)

Prix de la SOCAN

Prix international pour l’œuvre de toute une vie (2012)

DJ Awards

Meilleur DJ de musique electro house (2008, 2010, 2011)

Meilleur DJ international (2010)

Beatport Music Awards

Meilleur artiste de musique electro house (2008, 2009, 2010)

Meilleur artiste de musique progressive house (2008, 2009, 2010)

Meilleur simple (Not Exactly) (2008)

Meilleur morceau de musique electro house (Animal Rights) (2011)

Artiste de l’année (2011)

International Dance Music Awards

Meilleur morceau de musique electro (Ghosts N Stuff) (2010)

Meilleur DJ américain (2010)

Meilleur artiste (solo) (2010)


Music of
Deadmau5

Cet article a été rendu possible avec le soutien de