Davis, Stu

Stu (né David) Davis (né Stewart). Auteur-compositeur-interprète, guitariste (Boggy Creek, près Regina, de parents écossais, 1er juillet 1921 - Edmonto, 25 mars 2007).

Davis, Stu

Stu (né David) Davis (né Stewart). Auteur-compositeur-interprète, guitariste (Boggy Creek, près Regina, de parents écossais, 1er juillet 1921 - Edmonto, 25 mars 2007). Collecteur de chansons de cow-boy et de ballades durant sa jeunesse, Stu Davis commença sa carrière à la radio à 18 ans, chantant avec son frère sous le nom des Harmony Boys à la station CKCK, à Regina. Il prit le nom de Stu Davis et fut aussi surnommé « le Cow-boy troubadour du Canada ». Après avoir servi dans l'ARC, il se fixa en 1945 à Calgary où il se produisit à la radio, au Stampede et au Buckhorn Guest Ranch. Sur la recommandation de Wilf Carter, la maison Sonora à Chicago enregistra ses interprétations de plusieurs chansons dont une de ses propres pièces, « What a Fool I Was », qui connut un grand succès dans la version qu'enregistra Eddy Arnold en 1948. Davis enregistra également pour RCA Victor à New York en 1948 et il se produisit plus tard aux émissions radiophoniques de la NBC « National Barn Dance » (Chicago) et « Grand Ole Opry » (Nashville).

Il chanta sur les ondes de la radio de la SRC d'Edmonton, puis fut en vedette aux émissions de la télévision de la SRC à Winnipeg « Swing Your partner » (1957-58), « Rope Around the Sun » (1958-59, spectacle pour enfants) et « Red River Jamboree » (1960-61). À Edmonton, en 1961, il dirigea sa propre émission « Stu Davis Show » à la télévision de la SRC et, en 1968, fut le narrateur de « Trail-Riding Troubadour », documentaire en 13 émissions sur l'histoire de l'Ouest canadien présenté par la télévision de la SRC.

Certaines des chansons de Stu Davis ont été publiées en recueils chez Gordon V. Thompson (1946, 1956), Empire (1949) et Canadian Music Sales (1952). Wilf Carter, Ray Price et Hank Snow ont interprété certaines de ses chansons et Davis lui-même grava des 78t. chez Aragon et Apex (début des années 1950) et environ 15 micr. chez London (1955-67), dont 2 albums intitulés Stu Davis Salutes the Western Stars (EB-6, EB-33) puis enfin des albums pour Quality (sous le nom de Johnny Canuck) et Dominion. Dans le courant des années 1970, Davis passa de la musique à l'élevage et à l'immobilier. En 1993 Stu Davis a été intronisé au Hall of Honor de l'Association de la musique country canadienne


Lecture supplémentaire

  • Wills, Brian. '... meanwhile, back at the Lazy SD... ' Canadian Composer, 42, Sep 1969

    Foster, Don. 'The Stu Davis story... pioneer of Canadian country radio & TV,' Country Music News, vol 10, Jan 1990