Crépault, Napoléon

Napoléon Crépault. Organiste, pianiste, maître de chapelle, compositeur (Kamouraska, Québec, 17 décembre 1849 - Québec, 28 septembre 1906). Lauréat (AMQ) 1871.
Napoléon Crépault. Organiste, pianiste, maître de chapelle, compositeur (Kamouraska, Québec, 17 décembre 1849 - Québec, 28 septembre 1906). Lauréat (AMQ) 1871.


Crépault, Napoléon

Napoléon Crépault. Organiste, pianiste, maître de chapelle, compositeur (Kamouraska, Québec, 17 décembre 1849 - Québec, 28 septembre 1906). Lauréat (AMQ) 1871. Il commença l'étude du solfège et du piano dès 1858 au collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, puis l'orgue à Québec avec Antoine Dessane (1865) et l'harmonie avec Ernest Gagnon. Il fut nommé organiste à Notre-Dame de Lévis en 1873. Professeur à Saint-Roch de Québec à partir de 1876, il remplaça Nazaire LeVasseur au poste d'organiste de cette paroisse en 1881. Obligé de renoncer à l'orgue en 1883 à cause de blessures aux genoux, il se livra à la composition tout en étant m. c. à Saint-Roch, où sa Messe en sol (1882) et son oratorio La Communion des saints furent exécutés. Il composa également une cantate sur un texte de Pamphile Lemay. Quelques-unes de ses oeuvres furent publiées à Québec chez A. Lavigne et R. Morgan, dont une quarantaine de mélodies sous le titre de La Ruche harmonieuse et une trentaine de pièces pour piano réunies dans Les Joies du foyer. Trois de ses mélodies ont été publiées dans PMC (vol. III). En 1905, il établit à Québec une succursale du Collège de musique Dominion, avec la collaboration d'Ernest et Gustave Gagnon, et de son fils Léonce (Saint-Roch, auj. Québec, 3 novembre 1880-?). Ce dernier fut à 19 ans organiste de Saint-Roch, succédant à Philéas Roy (1899-1919). Il fut aussi m. c., poste qu'il abandonna pour se livrer au commerce de la musique et des instruments. Il fut ensuite organiste à Saint-Dominique puis à la chapelle des Jésuites et à Saint-Patrice.


//